Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

le Centre ESD forme les professionnels des médias sur les procédures pénales internationales, des échanges relatifs aux chefs d’accusation contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé

le Centre ESD forme les professionnels des médias sur les procédures pénales internationales, des échanges relatifs aux chefs d’accusation contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé

Société :

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom Dans le cadre du projet « Observateur citoyen », le Centre d’Education pour une Société Durable (Centre ESD) en partenariat avec OSIWA (Open Society Initiative for West Africa) a organisé un atelier de renforcement de capacités des professionnels des médias sur les procédures pénales internationales du vendredi 02 au samedi 03 janvier 2018 à l’hôtel La Résidence des Hôtes (route d’Adzopé). Cet atelier s’inscrit dans une série d’activités du projet « Observateur citoyen » destiné à contribuer à la paix et à la réconciliation en Côte d’Ivoire et vise à donner auxprofessionnels des médias les outils nécessaires pour mieux appréhender la justice internationale et les procès de la crise postélectorale en cours à la Haye et en Côte d’Ivoire en vue du traitement non partisan de l’information. Ainsi à travers leurs publications, les populations pourront accéder à une meilleure et objective information judiciaire notamment sur les affaires ivoiriennes à la CPI. Au menu de cette formation, il y eu des communications, ateliers et débats relatifs à la présentation de la CPI, aux mots clés, les forces et faiblesses liés à son fonctionnement. Il y a eu également des échanges sur les chefs d’accusation contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en rapport avec la compétence de la CPI. Cette plateforme de traitement de l’information judiciaire a permis aux participants d’analyser des interprétations et jugements des médias sur la cohésion, avec un débat dont thème : « un journaliste peut-il être neutre et objectif dans le traitement d’une information judiciaire ? » Les professionnels des médias ont été édifiés sur la distinction entre un procès pénal et un procès civil et les différentes phases d’une procédure pénale, mais également sur la création de contenu média non partisan sur le procès Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. A l’ouverture de ces travaux, en l’absence des représentants de la CNDHCI etdu Ministère de la jeunesse qui n’ont pu effectuer le déplacement, Mme Raphaëlle Kouassi, Administratrice principale du Centre ESD, après avoir souhaité la bienvenue aux séminaristes, a présenté lamission du Centre ESD qui d’inculquer la culture des droits de l’homme et de renforcer l’esprit citoyen desjeunes par des formations et d’autres activités. Selon elle, àtravers le projet ObservateurCitoyen deux grandes orientations se dégagent : une plateforme en ligne qui traite des questions de gouvernance, de lacohésion sociale et des affaires ivoiriennes à la CPI, et la deuxième orientation concerne les activés terrain de cohésion sociale avec les populations. « Conscients et convaincus que l’appui des journalistes est indispensable pour parvenir à de bonsrésultats, nous les associons à toutes nos activités.Cependant, notre souhait est d’avoir des journalistes soucieux de produire du contenu objectif.Nous espérons que ce séminaire soit une contribution dans l’atteinte de cet objectif », a déclaré Raphaëlle Kouassi, Administratrice principale du Centre ESD. Notons au terme de la première mi-journée, deux ateliers dont le premier à permis de découvrir la CPI, ses missions et de lever les préjugés sur elle et le second qui a permis de comprendre les charges retenues contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé en lien avec les compétences de la CPI au regard des 04 grands crimes qui régissent la mission de cette Cour pénale internationale.

Tags:

A- A A+