Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

les capacités des agents des forces de l’ordre renforcées pour un meilleur contrôle

les capacités des agents des forces de l’ordre renforcées pour un meilleur contrôle

Sécurité routière :

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom Débutées le 21 décembre 2017, les séances de renforcement des capacités des agents des forces de sécurité se sont achevées le 27 janvier dernier à travers plusieurs localités de la Côte d’Ivoire. La mise en place de la base de données unique des documents de transports, avec l’introduction des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) modifiera a n’en point douter les procédures et autres actions du contrôle routier. Et cela, Quipux Afrique, operateur technique du Centre de Gestion Intégrée (CGI) l’a bien compris. Dès la mise en ½uvre de la réforme, l’opérateur a entrepris la formation des acteurs à une meilleure connaissance des nouveaux titres. En effet les documents administratifs délivrés par l’opérateur intègrent des dispositifs de sécurisation aussi bien électroniques que physiques. Une application mobile développée par l’opérateur permet l’authentification des documents à l’aide d’un simple Smartphone. L’accès en ligne à la Base de Données permet ainsi de vérifier que le document émis est bel et bien issus des services du Centre de Gestion Intégrée. Ainsi, en cas de falsification, d’altération ou de perte du document, il est toujours possible de retrouver les informations réelles de base enregistrées dans la Base de Données. Une innovation technologique qui a permis de démanteler plusieurs réseaux de faussaires. L’objectif majeur de l’opérateur est de limiter la fraude sur les titres de transports à sa plus simple expression mais aussi promouvoir un nouvel écosystème numérique pour un secteur routier plus dynamique. Face aux nombreuses entraves à la circulation des biens et des personnes et aux énormes défis de la mobilité urbaine, le Ministre des transports, Amadou KONE déclarait lors de la traditionnelle cérémonie de présentation de v½ux qu’en 2018, la police spéciale de la sécurité routière sera dotée de moyens technologiques. Cette vision, l’opérateur se l’est appropriée par le renforcement des capacités des forces de police depuis 2016. A Abidjan, des formateurs de l’école de police à la police spéciale de la sécurité routière, l’opérateur a initié une série de formation des différentes forces en charge du contrôle routier. Ces sessions de formation ont atteint leur vitesse de croisière au cours des ateliers éclatés de vulgarisation des textes régissant le transport routier organisé par le Ministère des Transports, et qui ont réuni toutes les parties prenantes. Commencées à Yamoussoukro par une formation et des tests grandeur nature dans la ville, les sessions de renforcement des capacités des forces de l’ordre aux techniques et outils d’authentifications des titres de transports se sont étendues aux régions de l’indenie-Djuablin, du Kabadougou, du Follon, du Tonkpi, du Poro, du Bas-Sassandra, du Sud-Comoe, du Gkeke et du Haut Sassandra. Dans toutes ces localités, et ce en présence des autorités administratives, politiques et coutumières, les équipes de l’opérateur ont formé les forces en charge du contrôle routier aux « techniques et outils d’authentification des titres de transports notamment le permis de conduire, la carte grise, la carte de transport et la carte de transporteur». Des actions de contrôle routier sur les principaux axes desdites localités ont conclu ces formations. L’operateur travaille en étroite collaboration avec la tutelle pour une mise à disposition massive des outils et services innovants aux différentes forces en charge du contrôle routier. A travers ces formations, Quipux Afrique, entend faire évoluer en profondeur les pratiques du contrôle routier pour une sécurité routière et une mobilité accrue.

Tags:

A- A A+