Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Ce que les Wê ont dit de Guillaume Soro depuis l’Italie, samedi

Ce que les Wê ont dit de Guillaume Soro depuis l’Italie, samedi

Réconciliation dans l’ouest :

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom Avec ou sans le président de l’Assemblée nationale désigné comme parrain de leurs activités, le COllectif des Ivoiriens Wê de l’Italie a lancé sa caravane de la paix le samedi dernier, malgré les voix discordantes qui posaient des préalables sur le choix de Guillaume Soro. En présence ou non du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, qu’ils avaient choisi comme parrain, les dirigeants et membres du Collectif des Ivoiriens Wê de l’Italie (Ciwit) a procédé au lancement, le samedi 16 décembre 2017, à Parma, de la 3ème édition de la caravane de la solidarité et de la paix prévue dans les régions du Guémon et du Cavally au premier semestre de l’année 2018. La présidente de ce collectif, Mme Brigitte Boblaé, quelque peu indignée de la polémique qui avait commencé à enfler sur le choix du chef du Parlement ivoirien, a tenu à faire une mise au point sur le cas Soro et les raisons qui ont motivé son organisation. « Nous avons décidé de choisir le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire comme le patron de notre caravane, après qu’il a été parrain de la deuxième édition en 2016 parce qu’il partage la vision du Ciwit, qui reste la réconciliation. Voir le président de la deuxième institution du pays accepter d’associer son image à nos activités est pour nous un gage de confiance vis-à-vis de nos partenaires. Nous suivons toute l’actualité en Côte d’Ivoire, alors que le PAN a promis être présent à nos côtés ce soir à Parma, il a été empêché du fait de la session parlementaire concernant le vote de la loi portant budget de l’année 2018 ». Cela dit, Brigitte Boblaé et ses camarades soulignent ne point se décourager. La présidente du Ciwit dit avoir même eu au téléphone Guillaume Soro qui lui a traduit « son profond regret ».

Tags:

A- A A+