Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

l’égalité, la justice humaine au c½ur des festivités

l’égalité, la justice humaine au c½ur des festivités

Journée des droits de l’homme 2017:

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom A l’initiative de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI), se sont tenues les festivités commémoratives de la journée des droits de l’Homme 2017, le samedi 09 décembre dernier, à l’espace CP1 de Yopougon. Justifiant la tenue de cette activité dans cette commune, la présidente de la CNDHCI, Madame Namizata Sangaré, a indiqué que cette grand’messe des Droits de l’Homme avait pour objectif de sensibiliser, informer et inciter les populations à s’approprier les mécanismes, nationaux et internationaux de protection des droits de l’Homme. Elle a également insisté sur l’importance de la célébration du 10 décembre qui est une émanation de la déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) adoptée à Paris en 1948. « La DUDH a, en réalité, permis de faire émerger dans la conscience collective que tout être humain détient des droits inaliénables. Nous saluons à travers ce texte, les luttes et les efforts qui ont été nécessaires pour que s’impose progressivement l’idée que chacun, sans considération d’origine, de race, de sexe, est titulaire de droits imprescriptibles », a-t-elle précisé. D’où la pertinence du thème de cette édition 2017: ‘’¼uvrons pour l’égalité, la Justice et la dignité humaine’’. Pour sa part, M. Coulibaly Mohamed Vabé, directeur de cabinet, représentant le Garde des sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, ce thème devrait permettre de « renforcer dans la conscience des populations la vision de la Déclaration en tant qu’engagement en faveur de la dignité et de la justice universelle. Dans le cadre de cette célébration, la CNDHCI a distingué les lauréats de la deuxième édition du prix des droits de l’homme. Le premier prix a été remporté par l’ONG BURNI-CI, quand le second prix est revenu à l’ONG N’GBOADÔ, toutes deux ½uvrant dans la promotion et la protection du droit de l’enfant. La grande innovation de cette édition a été la tribune offerte aux ONG, qui ont pu présenter leurs activités aux populations à travers des communications et des stands qu’elles ont animés. Notons que c’est dans une ambiance festive qu’a pris fin cette célébration qui a enregistré une mobilisation remarquable des acteurs des agences du système des Nations, des représentants de l’Etat, des organisations de la société et des militants des droits de l’homme.

Tags:

A- A A+