Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Les acteurs chargés du budget veulent devenir des modèles

Les acteurs chargés du budget veulent devenir des modèles

Exécution des dépenses publiques:

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom Renforcer les capacités des acteurs du ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat dans l’exécution de la dépense publique. Tel est l’objectif majeur du séminaire qui se tient du 26 au 30 novembre 2017, à la Rotonde de la cité financière. Hier, à l’ouverture de cette rencontre, le directeur de cabinet du Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Karim Traoré, a demandé d’entrée aux acteurs en charge de l’exécution du budget, de s’attacher aux règles et de les appliquer. Mais pour ce faire, a-t-il dit, il faille les connaître. « Nous devons être le modèle en matière de gestion budgétaire. Il faut s’inscrire dans une approche pérenne et faire en sorte que l’Etat ait les moyens de répondre à ses attentes et à celles de ses populations. Prenez conscience de votre rôle individuel et collectif », a lancé le directeur de cabinet à l’endroit des séminaristes. Aussi a-t-il exhorté à un partage d’expérience lors de ce séminaire de renforcement de capacités. « Chacun de nous a un rôle, une expérience. Nous devons arriver à proposer des solutions pour améliorer les règles déjà mises en place et cela, en parfaite cohérence avec les engagements communautaires de l’Etat », a indiqué Traoré. Qui a souhaité que cette rencontre ne soit pas un atelier de plus. Peu avant, la directrice des affaires financières au Secrétariat d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Mme OUATTARA Mandjima, présidente du comité d’organisation, a expliqué que ce qui a motivé la tenue de ce séminaire de renforcement de capacités, c’est entre autres, le taux élevé de rejets, les différés, le retard dans le traitement des dossiers, car tous ces facteurs concernent la chaine d’élaboration et d’exécution budgétaire. Il s’agit in fine, à travers cette formation, de mieux maîtriser la nomenclature budgétaire de l’Etat, le circuit de dépenses, les procédures de passation de marchés publics. Mieux, instruire les acteurs sur les procédures de contrôle à priori, les conditions de prise en charge des dépenses, l’utilisation du logiciel Sigfip (Système intégré de gestion des finances publiques). Les modules de formation porteront sur la nomenclature budgétaire ; le circuit de la dépense et notion sur le Sigfip ; le contrôle à priori ; les conditions de prises en charge des dépenses ; les marchés publics. Prennent part à cette formation, la Direction générale du budget et des finances, la Direction générale des impôts, la Direction générale des douanes, le cabinet ministériel, etc.

Tags:

A- A A+