Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

« l’émergence ne peut être atteinte dans un climat de conflit et de désordre »

« l’émergence ne peut être atteinte dans un climat de conflit et de désordre »

Après sa réélection à la tête de l’Ajcem / Bamba Idrissa aux hommes politiques:

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom L’association des journalistes et communicateurs pour l’émergence (Ajcem) a tenu, le samedi 4 novembre 2017, sa première assemblée générale ordinaire (Ago), à la résidence -Hôtel la Case d’Ivoire, située à la Riviera 2 (Cocody). Placée sous le thème : « Défis de l’émergence : quelle contribution des hommes de médias», cette Ag a été l’occasion pour l’Ajcem, de réviser ses textes, de renouveller ses instances dirigeantes. Ainsi, au terme de la rencontre, Bamba Idrissa, le président sortant, a été porté à la tête de l’association, pour un nouveau mandant de 3 ans, à un vote de 100%. M. Bamba a placé ce nouveau mandat sous le signe de la «continuité du combat pour l’émergence». Ses premiers mots, ont eu pour cible, les hommes politiques. «Convaincus que l’émergence ne peut être atteinte dans un climat conflictuel et de désordre, nous appelons les hommes politiques à tout mettre en ½uvre pour que la Côte d’Ivoire soit en paix », a-t-il déclaré, avant d’ajouter : «L’Ajcem les exhorte à privilégier le dialogue en toutes circonstances, et à poser constamment des actes pour le bien-être des populations». S’adressant aux populations qui, pour lui, sont des acteurs clés de l’émergence à laquelle aspire la Côte d’Ivoire, Bamba Idrissa les a invitées au civisme, notamment au respect de la chose publique et des décisions prises pour leur épanouissement à tous les niveaux. Il a bouclé son intervention par un appel aux hommes de média. «L’objectif visé, c’est de faire en sorte que nous, hommes de média et communicateurs, apportions, à travers nos regards, nos critiques objectives, nos interpellations, nos séances de formation, d’information et de sensibilisation, une contribution réelle au développement de la Côte d’Ivoire», a-t-il soutenu. Mme M’bahia Bamba Maférima, Directrice générale adjointe des Impôts (marraine de cérémonie), par la voix de Souleymane Bamba qui l’a représentée, a exprimé tout son soutien à cette organisation. «Mme Bahia est sensible à tout ce qui se rapporte au développement, donc à l’émergence de la Côte d’Ivoire. Elle encourage ses filleuls à faire prendre conscience à tous, afin que le pays atteigne l’objectif fixé par le président de la République, Alassane Ouattara, à savoir l’émergence », a indiqué Souleymane Bamba. Quant à Franck Ettien, qui a représenté le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci), Moussa Traoré, il a encouragé l’initiative prise par l’Ajcem et l’à exhorter à continuer sur sa lancée, en demeurant crédible. Notons que l’Ajcem, créée en 2014, entretient un partenarit renforcé avec l’Ambassade de Chine. Dans ce cadre, elle a effectué dès les premiers travaux, une visite du barrage hydroélectrique de Soubré ; organisé un séminaire sur l’émergence à Jacqueville, et participé à des séminaires de formation et de découverte en Chine. Le dernier en date qui s’est tenu à Beijin et dans plusieurs contrées de Chine, a vu la participation de 8 membres de l’Ajcem.

Tags:

A- A A+