Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

l’Etat opte pour la formalisation des acteurs du secteur informel, afin de rendre plus compétitive l’économie nationale

l’Etat opte pour la formalisation des acteurs du secteur informel, afin de rendre plus compétitive l’économie nationale

3ème édition de la JNP :

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom La troisième édition de la journée nationale de partenariat État/Secteur Privé (JNP 2017) organisée par le Secrétariat exécutif du Comité de Concertation État /Secteur Privé (CCESP) avec l’appui des partenaires du Dialogue Public Privé aura lieu le 13 novembre prochain au Sofitel Hôtel-Ivoire-Abidjan. ‘’Encadrement du Secteur informel : source de croissance et de compétitivité de notre économie’’, tel est le thème retenu pour cette édition. Cette journée a pour but de renforcer la vision partagée et complémentaire entre l’État et le Secteur Privé pour l’atteinte les objectifs de développement socio-économique du pays par la transition du secteur informel vers un cadre plus formel. Ainsi, un accent particulier sera mis sur l'encadrement de ce secteur qui, en faveur de la longue période d’instabilité qu’a connue le pays, a contribué à une réduction subséquente de l’emploi, devenant un levier considérable de l’économie nationale. L'Etat ivoirien entend donc structurer ce secteur d’une part pour la constitution d'un tissu d'entreprises compétitives indispensables à la croissance économique et d’ autre part pour le renforcement du Dialogue public Privé ; d’autant plus que 609 700 unités de productions informelles ont été identifiées, selon les travaux de la Commission de la Réforme fiscale en 2015, a fait savoir le Secrétaire exécutif du Comité de Concertation Etat Secteur Privé, Mariam Fadiga Fofana, lors de la cérémonie de lancement de la 3ème édition de la JNP, le mardi 1er août dernier à Abidjan. Le Secrétaire exécutif du Comité de Concertation Etat Secteur Privé estime que le potentiel fiscal considérable de ces unités de production informelles reste encore à définir, mais reconnaît que leur prise en compte effective aurait « une incidence positive sur les ressources intérieures de l’Etat », pour contribuer à redynamiser l’économie nationale. La rencontre de novembre va donc porter sur les différents axes de collaboration à développer avec le secteur privé dans son ensemble, la stratégie nationale pour un meilleur encadrement du secteur informel en vue de favoriser l’éclosion d’une économie plus structurée. Et cela passe par des innovations importantes telles que les «Sides Events » qui permettront d’offrir aux entreprises informelles un temps d’échanges avec les structures publiques et privées concernées par le processus de formalisation. En outre, la conférence inaugurale portera sur la thématique suivante : « Enjeux de la formalisation de l’économie pour le partenariat Etat/Secteur Privé en Côte d’Ivoire». Elle sera prononcée par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et Jean-Marie Ackah, président du patronat. A ces interventions, s’ajouteront les panels de haut niveau, les rencontres B to G, de même que les Awards du partenariat. Par ailleurs, le comité d’organisation rassure les différents acteurs quant au déroulement pratique de cet événement auquel seront conviés les partenaires au développement, la société civile, les missions diplomatiques, la Banque mondiale, les organisations sous régionales (CEDEAO, UEMOA), la presse, etc. Rappelons que l’édition 2016 de la JNP, autour du thème ‘’enjeux d’un dialogue public privé constructif pour la vision 2020 de notre économie’’, a enregistré 3226 participants, dont 615 opérateurs économiques, 22 administrations publiques, 1517 visiteurs pour 14 stands de structures privées et publiques. Plus de 3mille personnes sont attendues à cette 3ème édition de la JNP.

Tags:

A- A A+