Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Lutte contre le travail des Enfants : La Première Dame, Dominique Ouattara préside un forum sur la prévention et l’abolition du travail des enfants dans la cacaoculture

Lutte contre le travail des Enfants : La Première Dame, Dominique Ouattara préside un forum sur la prévention et l’abolition du travail des enfants dans la cacaoculture

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom Une semaine après la Conférence des Premières Dames de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel sur la lutte contre le Travail des Enfants, la Première Dame, Dominique Ouattara, Présidente du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants est de nouveau au front contre ce phénomène. A cet effet, la Présidente du CNS a présidé, en compagnie de la Princesse Astrid de Belgique, le mardi 24 octobre 2017, la cérémonie d’ouverture d’un forum sur la prévention et l’abolition du travail des enfants dans la cacaoculture, à la salle Chandelier Lagune du Sofitel Hôtel Ivoire. Ce forum, organisé par la mission économique Belge conduite par la Princesse Astrid, représentant du Roi de Belgique, a enregistré la participation de M. Jean-Claude Kouassi, Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, les représentants des industries du chocolat, des représentants des organisations du système des Nations Unies, des représentants de l’Union Européenne et des coopératives de producteurs de cacao ivoirien. A quelques semaines du sommet Union Européen-Afrique, ce forum vient renforcer la détermination de la Côte d’Ivoire et de la Belgique de venir à bout de la question du travail des enfants dans la cacaoculture. Pour le Ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, M. Jean-Claude Kouassi, par ailleurs, Président du Comité Interministériel de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CIM), la pauvreté reste la principale cause du travail des enfants. Selon ce dernier, conscient de cette situation, le Gouvernement ivoirien a inscrit ses actions visant l’élimination des pires formes de travail des enfants, dans des programmes globaux de développement humain durable. Aussi, il s’emploie à ériger un système de protection sociale tel que l’école obligatoire et gratuite jusqu’à l’âge de 16 ans, les projets de Couverture Maladie Universelle et de filets sociaux productifs. Bien avant, le M. Jean-Claude Kouassi a retracé les grandes lignes du plan d’actions national de lutte contre le travail des enfants de la Côte d’Ivoire. «En Côte d’Ivoire, sous l’impulsion de la Première Dame, Madame Dominique Ouattara, Présidente du CNS, un plan d’actions national, creuset de réformes structurelles majeurs, a été adopté et est mis en ½uvre », a-t-elle révélé. Selon ce dernier, les axes stratégiques de ce plan concernent la réforme de la gouvernance et du pilotage de la lutte, à travers la réorganisation du cadre institutionnel de coordination des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants. La réforme de l’évaluation et de la supervision des actions entreprises à travers la mise en ½uvre du Système d’Observation et de Suivi du Travail des Enfants en Côte d’Ivoire (SOSTECI). Le renforcement du cadre juridique qui, aujourd’hui, permet de différencier le travail socialisant des pires formes de travail des enfants. Et enfin, la relance de la coopération sous régionale et régionale. Cette réforme, selon M. Jean-Claude Kouassi, l’action répressive et l’action préventive. M. Didier Reynders, vice-Premier Ministre fédéral et Ministre fédéral des Affaires étrangères et européennes de la Belgique a remercié Madame Dominique Ouattara pour son engagement dans la lutte contre le travail des enfants. Pour lui, la présence de la Première Dame dénote de l’ampleur de son engagement dans la lutte contre le travail des enfants et sa volonté de renforce les liens d’amitié entre la Côte d’Ivoire et la Belgique. M. Dramane Haïdara, Directeur du Bureau pays de l’Organisation International du Travail (OIT) a mis en exergue l’importance du thème de ce forum. Pour lui, le rôle du secteur privé dans la protection des droits de l’homme est important. A cet effet, il a tenu à rappeler les actions du BIT dans l’industrie du chocolat. M. Patrick De Maeseneire, Président de Barry Callebaut a, quant à lui, présenté les actions de son entreprise dans la lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture.

Tags:

A- A A+