Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

« Nous allons mettre fin au sommeil et à l’extinction programmée de notre Parti »

« Nous allons mettre fin au sommeil et à l’extinction programmée de notre Parti »

Politique/ Professeur Djaha Konan, Secrétaire Général du MFA :

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom Le Mouvement des forces d’avenir (Mfa), traverse une crise en son sein. Le Secrétaire général de ce parti, Djaha Konan, sort de sa réserve et dit sa part de vérité. Le MFA est secoué par une crise. Vous le confirmez ? Nous ne voulons pas parler de crise. Ce qui se passe dénote de la vitalité de notre Parti. L’ancien Président se perd dans des explications de textes qu’il ne prend même pas la peine de les lire tels qu’ils sont écrits dans les statuts. Il s’agit pour nous de mettre fin à une gestion chaotique du Parti depuis deux ans qu’il est à la tête du MFA. Nous, nous avons bien lu notre statut et nous l’avons appliqué de façon stricte sans rien modifier et de façon totale. Tout mouvement politique contient une clause qui empêche le président de confisquer le mouvement sans contre-pouvoir. Le président n’est pas le seul à convoquer le Bureau Politique ou le congrès. Les 2/3 des membres statutaires peuvent le faire. Anzoumanan Moutayé botte en touche le bureau politique qui l’a suspendu. Expliquez-nous davantage les prérogatives dudit bureau politique ? En dehors du congrès, le bureau Politique est l’organe qui peut interpeller le président ou le faire sanctionner par le conseil de discipline. C’est ce qui a été fait. L’ex-président n’as aucune notion en matière de gestion d’un Parti politique, c’est ainsi que dans son incompétence il a ‘’endormi’’ le Parti. Le Bureau Politique lui a appliqué la sanction qui s’imposait selon les textes. Anzoumanan Moutaye dit conformément à vos textes, avant suspension, il devrait être entendu. Ce qui n’a pas été le cas. Quel commentaire faites-vous sur cette réaction ? Pour dissimuler ou pour cacher son manque de savoir-faire dans la conduite d’un Parti Politique, il ne supporte pas la tenue de réunion pour ne pas à avoir à soutenir tout débat contradictoire. Il n’est pas homme à accepter ce type de débat, il n’en voulait pas. La preuve, il a donné son accord pour la convocation de ce Bureau Politique et quand il s’est aperçu que la situation ne lui serait pas favorable, il a tenté de l’annuler. Il avait présidé toutes les réunions qui ont conduit à l’écartement d’Anaky. C’est le même processus qui lui a été appliqué. Dans son cas, il refuse d’admettre qu’il a eu jurisprudence alors que les militantsne le veulent plus à la tête du Parti parce qu’il ne peut pas faire le travail pour lequel il a été élu. Dans son entretien, Moutaye explique clairement que l’animation est de votre responsabilité, et non celle du président. Autrement dit, il vous accuse d’être à la base de la descente du MFA. Que répondez-vous ? Dans toutes ses déclarations dans la presse, il prend soin d’éviter par tous les moyens de faire la moindre allusion à tous ces nombreux manquements dans l’exercice de ses fonctions. (absence de structuration du Parti, de réunion de travail, opposition à toute activité et à toute réunion du Secrétariat, négligence notoire dans la gestion des intérêts du Parti et du ministère ayant causé la perte des élections législatives et de ce même ministère etc..). Il refuse la mise en place du comité de recherche de fonds pour constituer un patrimoine financier du Parti. Le MFA n’a pas d’argent. Dans ces conditions quelle animation le Secrétaire Général peut faire, dès lors qu’il refuse toute suggestion et qu’il est opposé à toute entreprise de ce dernier. L’on constate que Moutaye continue de vous défier sur le terrain. Que comptez-vous faire pour avoir les coudées franches en vue de conduire plus sereinement les rênes du Parti ? Il n’existe en réalité sur aucun terrain. Nous avons annoncé la prochaine étape de notre action, le congrès extraordinaire en novembre. Moutayé n’existe que par la communication où il s’octroie la liberté de mentir eten inventant purement et simplement des faits qui relèvent de la fiction. Par exemple, il s’est couvert de ridicule et révéler sa vraie face de trompeur dans l’Expression numéro 2375 du jeudi 28 septembre 2017 où il soutient qu’il paye des enseignements de formation politique aux jeunes du Parti, et déclare qu’il sera avec les délégués à Yamoussoukro. Il n’y a pas un seul jeune qui bénéficie d’un tel traitement dont il fait cas, et aucun délégué connu au Parti ne sera à cette réunion, à part des individus qui seraient peut-être ramassés çà et là pour faire du remplissage Que doivent retenir vos militants qui piaffent d’impatience de voir un MFA nouveau et plus représentatif au sein du RHDP ? C’est pour les satisfaire que le Bureau Politique a suspendu Moutayé à leur demande. Nous allons leur rendre un MFA fort qui fera leur fierté parce que plus apte à être utile au RHDP et à participer significativement à la mise en place du Parti Unifié. Nous allons mettre fin au sommeil et à l’extinction programmé de notre Parti par Moutayé. Un dernier appel à lancer ? Nous rappelons à tous nos militants et sympathisants que le temps de l’inaction et des promesses jamais tenues est terminé. Qu’ils n’écoutent plus les mensonges de Moutaye. Pendant qu’il était président, il n’a jamais donné un seul sous à un délégué pour travailler. Et maintenant où le Bureau Politique l’as suspendu, voyant ce qu’ilconsidère comme son bien privé lui échapper, il propose de l’argent aux délégués et à qui veut l’écouter pour reconquérir sa légitimité perdue. Il donne des interviews fleuves dans la presse pour séduire qui veut l’entendre ou le lire. Délégués, militants, militantes et sympathisants du MFA n’acceptons plus qu’il continue de se moquer de nous en pensant que nous sommes des gamins. Ne vous dérangez pas à aller vous abreuver de mensonges à une quelconque rencontre à Yamoussoukro. Ne perdons plus notre temps, arrêtons de cautionner la disparition de notre Parti.Préparons-nous pour notre congrès extraordinaire de novembre.

Tags:

A- A A+