Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

L’ASCAD rend un dernier hommage au professeur Lanciné Sylla

L’ASCAD rend un dernier hommage au professeur Lanciné Sylla

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom L’Académie des Sciences et Cultures de l’Afrique et de la diaspora avec à sa tête son président Haïdara Daouda ont rendu un ultime hommage à l’un de ses membres en la personne du professeur Lanciné Sylla, premier doyen africain de la faculté des lettres, langues et civilisations (LLC) au l’université de Cocody. C’était le d’amis 28 septembre dernier au siège de l’institution en présence des parents et universitaires. En fait, le professeur Lanciné Sylla également ancien maire de Tiémé (département de Odienné) a tiré sa révérence le 24 juin 2017 à Abidjan. La cérémonie d’hommage à l’illustre disparu s’est articulée autour de trois (3) axes majeurs. Dans un premier temps, les académiciens ont fait des piquets d’honneur. Des éminentes personnalités comme le premier ministre Gilbert Aké N’gbo, les ministres Seri Bailly et Jacqueline Oble, M. Ouraga Obou et autres se sont succédé au piquet d’honneur. Ensuite, le doyen Daniel Baha Bi de l’unité de formation et de recherche des sciences de l’homme et de la société (UFR SHS) a rendu un vibrant hommage au défunt Lanciné Sylla. « J’ai vu le professeur Lanciné Sylla pour la première fois à la télévision. C’était en 1975. J’étais un jeune bachelier et j’ai dit qu’il faut que je ressemble à cet homme. Il était revenu de France avec un doctorat. De 1975 à 1991, il fut le premier doyen africain du département LCC. Je suis aujourd’hui son disciple » a déclaré le doyen Daniel Baha Bi. A sa suite, l’un des fidèles compagnons du professeur Lanciné Sylla en l’occurrence Tuo Touré Bakari le professeur de Biologie. Il a passé en revue la vie de l’homme depuis leur premier rencontre à Bouaké, puis leur affectation à Ferkessédougou, Dabou avant de s’envoler tous les deux pour la France où ils ont préparé et obtenu avec brio le doctorat avant de venir servir le pays en 1975. Au nom de la famille du défunt, le maire Tiémé (département de Odienné) a remercié l’ASCAD pour cette cérémonie de haute portée en hommage à leur patriarche.

Tags:

A- A A+