Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Parti unifié : Comment les détracteurs du RHDP ont été confondus

Parti unifié : Comment les détracteurs du RHDP ont été confondus

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom Le 3è anniversaire de l’Appel de Daoukro sera commémoré le samedi prochain. Ce sera l’occasion pour Henri Konan Bédié de souhaiter une fois de plus la création du parti unifié RHDP. En sa qualité de président du présidium du rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le ‘’Sphinx’’ rejoindra ainsi Alassane Ouattara qui a souhaité la création dudit parti unifié avant fin 2017. Cette convergence de vue est la preuve de la paix qui existe toujours au sein de la coalition au pouvoir. Les débats sur l’alternance en 2020 avaient suscité des frictions au sein du rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Des observateurs et des militants de l’opposition politique Ivoirienne avaient alors prédit une rupture au sein de ladite coalition, surtout entre Bédié et Ouattara qui en sont les principales têtes d’affiche. Mais à travers les récentes déclarations de certains leaders du RHDP, l’on constate que la paix est plutôt effective au sein de la grande famille des héritiers politiques de Félix Houphouët-Boigny. Toute chose qui met en évidence qu’à travers leur insistance à préserver l’entente en leur sein, les héritiers de Félix Houphouët-Boigny ont confondu les détracteurs de leur coalition. Figure de proue du RHDP, Bédié et Ouattara ont privilégié ce qui est susceptible de renforcer la paix et la cohésion au sein du RHDP. Lors de l’ouverture du 3è congrès du RDR le 09 septembre 2017, Henri Konan Bédié, Mabri Toikeuse et Amadou Soumahoro ont relevé la contribution positive du RHDP au retour à la paix, à la relance de l’économie et au repositionnement de la Côte d’Ivoire sur le plan international. Lors de la clôture dudit congrès le dimanche 10, le nouveau président d’honneur du RDR, Alassane Ouattara a mis en évidence l’excellence de ses relations avec Bédié. Il a souhaité la création du parti unifié RHDP avant fin 2017 et a prédit que le RHDP sera au pouvoir « pendant des décennies et des décennies ». Illusions perdues pour ceux qui souhaitaient la rupture « Mon aîné Henri Konan Bédié et moi étions sur le même palier à l’hôtel du Golf où nous n’avions pas de l’eau chaude et où on nous envoyait à manger par hélicoptère. Je lui ai proposé de rejoindre Daoukro où il serait plus en sécurité. Il a refusé en précisant qu’il voulait rester avec moi. Je voudrais donc dire à tous ceux qui se font des illusions que Bédié et moi sommes ensemble ». Cette précision a été faite le 10 septembre dernier par Alassane Ouattara, lors de la clôture du 3è congrès de son parti. Le nouveau président d’honneur du rassemblement des républicains (RDR) a ainsi contredit la rumeur qui insistait depuis quelques mois sur des supposées brouilles entre Bédié et lui. Des observateurs et des militants de l’opposition politique Ivoirienne, avaient prédit en effet une rupture au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), rupture motivée selon eux par certaines réactions constatées au sein du RHDP sur l’alternance en 2020. Les précisions d’Alassane Ouattara sur ses relations avec Bédié sont donc la preuve d’une convergence de vue entre ces deux personnalités. ADO et le ‘’Sphinx’’ ensembles pour le bonheur de la Côte d’Ivoire « Nous travaillons ensemble pour bâtir le RHDP. Et mon ambition est de le faire avant la fin de l’année. Alors, ceux qui veulent rester en dehors du RHDP resteront en dehors du RHDP. Nous sommes alliés, et nous seront unifiés. La Côte d’Ivoire a besoin de cette union, pas pour le président Bédié et moi, mais pour nos petits-enfants. Et je précise que nous ne sommes pas des égoïsmes et des ingrats. La Côte d’Ivoire mérite que nous fassions ce sacrifice » a aussi déclaré l’ex-président du RDR qui déplore donc l’attitude de ceux qui a avaient prédit cette rupture qui aurait fait voler en éclat la coalition des houphouétistes au pouvoir. Mais la veille, lors de l’ouverture du 3è congrès du RDR, Bédié avait précédé Ouattara dans l’affirmation de la cohésion qui existe au sein du RHDP. « Depuis l’accession du Président Alassane OUATTARA, à la magistrature suprême de notre Pays, la Côte d’Ivoire, bénéficie d’un regain de vitalité de son économie attestée par le très fort taux de croissance et le rayonnement international du pays caractérisé par la confiance accrue des représentations diplomatiques et des organisations internationales. Le PDCI-RDA s’enorgueillit de ces performances qu’il partage et appelle à la poursuite de cette expérience de candidature unique en RHDP pour la conservation du pouvoir d’Etat par les enfants de Félix HOUPHOUET-BOIGNY retrouvés. En effet, notre alliance mûrement réfléchie s’est muée en un groupement politique performant qui nous a valu des succès électoraux et nous en vaudra encore, en le consolidant, par un esprit de solidarité, de partage et parfois d’effacement quand l’intérêt supérieur du Pays le commande ». C’est ce qu’avait déclaré le ‘’Sphinx’’ qui s’exprimera sur l’excellence de ses relations avec ‘’son jeune frère’’ Ouattara le samedi prochain, lors de la commémoration du 3è anniversaire de l’Appel de Daoukro. Contrairement à ce qu’avaient souhaité les détracteurs du RHDP, Bédié et Ouattara demeurent ensemble pour le bonheur de la Côte d’Ivoire. Ce que Bédié et Ouattara préparent « Nous savons ce que nous avons vécu, mais nous savons aussi que nos incompréhensions antérieures ont eu des répercussions catastrophiques pour notre pays. Donc, il n’y a pas de problème entre le président Henri Konan Bédié et moi-même ». A surtout déclaré Alassane Ouattara lors de la clôture du 3è congrès du RDR. L’on comprend dès lors le sens de ses efforts et ceux de Bédié pour éviter une rupture au sein du RHDP. Conscients que cette coalition est le creuset de la stabilité et de la paix en Côte d’Ivoire, Bédié et Ouattara se sont toujours mis au-dessus de la mêlée pour ne voir que l’intérêt supérieur de la Côte d’Ivoire. Dans la droite ligne des idéaux du père fondateur, Bédié et Ouattara ont toujours priorisé le dialogue qui aboutit toujours sur un minimum consensuel acceptable par tous. A la tête du RHDP, ils jouent leur rôle d’aînés et de dépositaires de la philosophie et de gardiens du colossal héritage de Félix Houphouët-Boigny. Par rapport au maintien de la cohésion au sein du RHDP, Bédié fera d’autres recommandations aux militants qui doivent demeurer fidèles aux idéaux de paix prônés 30 années durant par le père fondateur Félix Houphouët-Boigny mais avant, Bédié et Ouattara échangeront pour peaufiner leur plan d’unification du RHDP.

Tags:

A- A A+