Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

L’ex député Yéboua Atta KOBLAN, Vice-Président du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA) anime une conférence de presse sur la crise au sein dudit parti

L’ex député Yéboua Atta KOBLAN, Vice-Président du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA) anime une conférence de presse sur la crise au sein dudit parti

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom Mesdames et Messieurs ; Militantes, militants et sympathisants du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA) ; Chers amis de la presse ; Je vous remercie de répondre à notre invitation sur l’actualité du MFA. Nous avons souhaité vous rencontrer parce que depuis le 26 août dernier, nous assistons à une campagne de dénigrement et d’intoxication du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA) et de son Président, le Ministre Azoumana MOUTAYE, par un groupuscule de cadres égarés et mal inspirés. De quoi s’agit-il ? I. Les faits Tout est parti de la convocation irrégulière d’une prétendue réunion extraordinaire de Bureau Politique par un groupuscule de militants du MFA. Cette convocation irrégulière était intitulée comme suit : « Le Ministre Azoumana MOUTAYE, Président du (MFA), t’invite à prendre part à une réunion extraordinaire du Bureau Politique, ce samedi 26 août 2017, à 9h 00 au Siège du Parti. Ordre du jour : 1) Informations 2) Analyse de la situation sociopolitique 3) Vie du Parti 4) Divers Compte tenu de l’importance des points à débattre, ta présence est vivement souhaitée. Signé Le Vice-Président OUATTARA Siaka » A la suite de ce prétendu Bureau Politique, les camarades dissidents ont fait état de la suspension du Président Azoumana MOUTAYE, élu au Congrès extraordinaire du 12 avril 2015 et procédé à la publication de cette information dans les médias. Que prévoient nos textes en la matière ? II. Dispositions statutaire Selon les textes qui régissent notre Parti : - Au titre de la convocation d’un bureau Politique Un Bureau Politique ne peut être convoqué que par le Président du Parti et ce, 15 jours avant sa tenue (Art 20.2). De même la signature de la convocation est de la responsabilité exclusive du Président du Parti, les dérogations en la matière étant accordées par lui (Art 15 RI ET 19.5 STATUTS). Contrairement à cette disposition, la prétendue convocation de réunion de Bureau Politique a été signée par le camarade dissident OUATTARA Siaka sans autorisation du Président statutaire. Par ailleurs, il y a des conditions de quorum qui sont prévues. Les dissidents n’étaient qu’au nombre de douze sur 72 lors du prétendu bureau politique. - Au titre de la suspension d’un militant La décision de sanctionner un militant n’intervient qu’après audition de l’intéressé par le Conseil de Discipline et se déroule dans un cadre règlementaire (Art 21 RI.) dont une saisine diligentée par le Président du parti (Art 27 et 37 des statuts). - Au titre de la désignation du Président du parti Conformément aux textes qui régissent notre Parti, seul le Congrès a compétence pour élire un Président (Art 19 statuts 13 RI). Selon nos textes le bureau politique n’a aucune compétence pour démettre ou élire un président. En dépit de ces irrégularités flagrantes, le Président Azoumana MOUTAYE et lesmembres du Bureau Politique ont tenté vainement de convaincre les camarades dissidentspour rester dans la légalité. Pour corroborer ce que nous venons de vous signifier, un communiqué de presse signé du Président statutaire a été fait. Le groupuscule de camarades égarés, malgré la main tendue, est resté dans sa logique en se livrant à de l’intoxication et à la publication de fausses informations. III.Conclusions Chers amis de la presse, Au regard de ce qui précède, vous convenez avec moi que les déclarations faites dans les médiats par les camarades dissidents sont nulles et de nul effet au regard des textes qui régissent notre Parti. Elles tendent à créer une crise au sein du parti et à porter un discrédit auprès de nos partenaires du RHDP. Je confirme donc en ma qualité de vice-président que le Président élu et reconnu par les militants et les organes du Parti est et demeure le Ministre Azoumana MOUTAYE. Je profite de cette conférence de presse, pour inviter l’ensemble des militants, des sympathisants du MFA à rester sereins et vigilants. Le camarade Moutayé reste ouvert au dialogue et ne ménagera aucun effort pour assurer la cohésion au sein de notre parti. Je rassure, par ailleurs, nos partenaires politiques et membres du RHDP que le MFA reste et demeure membre du RHDP gage de progrès de paix et de stabilité pour notre pays la Côte d’Ivoire! Je vous remercie pour votre aimable attention !

Tags:

A- A A+