Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Touré Mamadou aux militants de Divo et Bouaflé : « Il faut un Rdr fort pour un Rhdp fort »

Touré Mamadou aux militants de Divo et Bouaflé : « Il faut un Rdr fort pour un Rhdp fort »

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom Le président de la commission mobilisation pour le 3ème congrès ordinaire du Rassemblement des républicains (Rdr), Mamadou Touré a conduit une importante délégation à Divo et Bouaflé, le samedi 19 août 2017. Dans ces deux localités, le porte-parole adjoint du Rdr a tenu presque le même langage : mobilisation et rassemblement autour du président de la République, Alassane Ouattara. A Divo, à la place du meeting, l’émissaire de la Rue Lepic a appelé les militants de son parti à l’union pour un Rdr fort au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). « Il faut un Rdr fort pour un Rhdp fort. Nous devons nous rassembler à cet effet autour du président Alassane Ouattara », a lancé Mamadou Touré. A ses yeux, rien de solide ne peut se bâtir dans la division. Il a donc souhaité que les militants se donnent la main pour rendre leur parti politique plus rayonnant dans le Loh-Djiboua. Il n’a pas manqué de rendre hommage au doyen Kanté Coly, Amidou Diallo et feu Benjamin Dadié, dont la veuve a effectué le déplacement à la place du meeting. Par ailleurs, il a reconnu aux militants de son parti, leur part du sacrifice dans l’accession du Rdr au pouvoir. « En tenant compte de l’histoire du Rdr, nous devons, dans la solidarité, la paix et la compréhension mutuelle entrevoir un avenir qui comble les aspirations légitimes de la base. Si les pré-congrès ont pu quantifier les attentes de la base, le prochain congrès viendra répondre à ses exigences », a-t-il promis. Avant d’appeler les militants du Rdr à fédérer leurs énergies autour du président Ouattara, « qui a redonné à la Côte d’Ivoire toute sa grandeur et son rayonnement ». « Évitons de faire prospérer certaines incompréhensions qui amenuisent tous ces efforts consentis », a-t-il déclaré. A Bouaflé, le message était sensiblement le même. Dans la Marahoué, Mamadou Touré s’est voulu on ne plus franc. « Le combat des militants du Rdr doit leur être reconnu. Vous avez pris une part significative à l’accession du président Ouattara au pouvoir. Personne ne peut vous dénier cela. Entre 1994 et 2000, nos militants se sont battus contre l’ivoirité. Nous avons résisté à la dictature militaire sous la transition en 2000 et avons subi une répression sauvage. Nous avons contesté la mascarade électorale de 2000 qui a vu la torture et le massacre de bon nombre de nos militants et le charnier de Yopougon », a égrené l’orateur. Qui n’a pas oublié de rappeler « les manifestations réprimées de mars 2004 dans le cadre du G7 pour demander l’application des accords de Marcoussis, les manifestations de 2006 pour la reconnaissance des droits de certains d’entre nous ». Pour Mamadou Touré, « en 2010, lorsque Laurent Gbagbo a instauré un couvre-feu au second tour, les militants l’ont bravé pour sécuriser les bureaux de vote et empêcher que la victoire du président Ouattara ne lui soit volée ». « Pendant la crise post-électorale, ce sont les militants du Rdr, et ceux des autres partis du Rhdp qui ont été mis à contribution dans la lutte pour la restauration de la démocratie à travers différentes manifestations, ce qui leur a valu une répression sauvage sans précédent. Dans ce long combat, les uns et les autres ont pu apporter à un moment leur contribution », a soutenu le président de la commission mobilisation. « Je tenais à le dire aujourd’hui, parce que nous devons aller à ce congrès rassemblés, mais dans la vérité. L’autre vérité qui est aussi non négociable pour les militants, c’est que le président Ouattara demeure notre seul leader. Ce qui n’est pas négociable pour nous, c’est le président » a déclaré M.Touré. Il a relevé, par ailleurs, le combat mené par Ouattara aux côtés des militants de son parti. A ses yeux, le chef de l’État « n’est pas ce leader qui est resté en marge de notre combat et qui est venu en profiter une fois la victoire acquise, il a plutôt été de tous les instants douloureux de notre histoire ». Selon l’émissaire de la Rue Lepic, « c’est le président Ouattara qui a inspiré notre parti, qui a inspiré notre lutte, c’est lui qui nous a permis d’arriver au pouvoir avec nos alliés du Rhdp ». « Et c’est à juste titre que vous demandez son retour à la tête du parti après que vous vous êtes sentis orphelins pendant les six années de son absence » révèle-t-il. « La meilleure reconnaissance que nous pouvons avoir à l’égard du président, après tout ce qu’il a apporté à nous et à la Côte d’Ivoire, c’est de le soutenir et l’aider tous les jours à réaliser les projets pour lesquels les ivoiriens l’ont élu », a-t-il suggéré. M Touré a, par ailleurs, rendu hommage aux militants du Rdr de la Marahoué, « au député Adié Dominique, homme de loyauté et de fidélité, à Coura Bakayoko épouse Kéita et Yacouba Koné, coordonnateur et départemental Rdr pour leur grande contribution pour l’aboutissement de la cause ». Pour finir, il a soutenu que le 3ème congrès ordinaire va marquer un nouveau départ pour le Rdr. Se voulant rassurant, il a annoncé qu’à partir du 9 et 10 septembre prochains, il y aura un changement « avec un nouveau Rdr ». « Le Rdr est un parti qui veut rassembler l’ensemble des ivoiriens », a-t-il fait savoir.

Tags:

A- A A+