Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Tensions sociales : Les fonctionnaires s’engagent pour une trêve sociale de cinq ans, après la satisfaction de 5 points sur 6 de leurs revendications

Tensions sociales : Les fonctionnaires s’engagent pour une trêve sociale de cinq ans, après la satisfaction de 5 points sur 6 de leurs revendications

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom L’auditorium de la primature a servi de cadre, ce jeudi 17 août, à la signature de protocoles d’accord sur les revendications syndicales et la trêve sociale entre le Gouvernement représenté par le ministre de la Fonction Publique, le Général Issa Coulibaly et les syndicats des fonctionnaires. Le ministre Issa Coulibaly s’est félicité de la signature desdits protocoles d’accords, qui selon lui, ont ‘’l’objectif d’instaurer et de maintenir, durablement, la paix sociale si chère à la Côte d’Ivoire’’. Le Ministre de la Fonction Publique a révélé que sur six points de revendications émis par les syndicats, le Gouvernement a donné son accord formel pour la prise en compte de cinq. Ce, en dépit des contraintes financières. Sur la trêve, Issa Coulibaly a expliqué qu’elle doit permettre au Gouvernement et à toute la Côte d’Ivoire de travailler dans un environnement social apaisé et créer ainsi un climat économique favorable permettant à l’Etat de continuer de répondre aux attentes des populations. ‘’Seul un front social apaisé, participatif et constructif est à même de créer les conditions d’une croissance économique durable, créatrice de richesse et d’emplois, profitables à toutes les filles et tous les fils de la Côte d’Ivoire’’, a argué le ministre Issa Coulibaly. Après avoir félicité les différents signataires desdits protocoles d’accord, le Premier Ministre Chef du Gouvernement, Amadou Gon Coulibaly est revenu sur les détails desdits accords notamment concernant le stock des arriérés qui constituait la revendication majeure des syndicats des fonctionnaires. Le Premier ministre a révélé que les parties se sont accordées sur le paiement de 70% des 249,6 milliards de F CFA que constitue le stock des arriérés à partir de 2018 sur 5 ans, soit un montant total de 174,7 milliards de F CFA pour une incidence budgétaire annuelle de 34,9 milliards de F CFA sur la période 2018-2022. Les 30% restants seront payés sur 3 ans à partir de 2023, soit 74,9 milliards de F CFA sur la période 2023-2025 à raison de 24,96 milliards par an. Amadou Gon Coulibaly a dit souhaiter compter sur les syndicats pour le respect scrupuleux desdits accords tout en réaffirmant la volonté du Gouvernement à respecter ses engagements. Les Organisations syndicales dans leur ensemble ont salué ces protocoles d’accords qu’ils ont qualifiés ‘’d’inédits’’ dans l’histoire du monde du travail en Côte d’Ivoire. S’il reconnaît que ‘’ce protocole d’accord n’est pas forcément le meilleur, à l’instar de toute ½uvre humaine, force est cependant de reconnaître qu’il règle définitivement le problème du stock des arriérés’’, a admis Zadi Gnagna, le président national de la plateforme des organisations syndicales de la Fonction publique. Il a tenu à préciser que ‘’la trêve sociale ne met nullement fin à l’activité syndicale en Côte d’Ivoire, mais remet simplement la négociation au c½ur de l’activité syndicale’’. ‘’La Plateforme nationale qui se veut désormais l’interface entre l’Etat et les Fonctionnaires, s’engage à respecter les termes des présents protocoles’’, a conclu Zadi Gnagna. Il convient de rappeler que la Côte d’Ivoire avait été secoué au début de l’année par la grève des fonctionnaires paralysant l’administration trois semaines durant. Le Gouvernement avait aussitôt engagé des négociations dont le dénouement huit mois après, reste ce protocole d’accord, objet de signature ce jour des différentes parties.

Tags:

A- A A+