Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Côte d’Ivoire- nord ouest / Festival WOUAN2017 : La région du Bafing célèbre les cultures Dan et Mahouka

Côte d’Ivoire- nord ouest / Festival WOUAN2017 : La région du Bafing célèbre les cultures Dan et Mahouka

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom La deuxième édition du festival WOUAN s’est achevée le mardi 15 août 2017 à Zaala sous-préfecture de Touba dans la région du Bafing. Le WOUAN est une période de réjouissance du peuple DAN dans la région du Bafing. Depuis 2 ans, ce rendez-vous, organisé par le club des amis de la culture DAN, promoteur de ce festival est devenu un évènement majeur dans la région du Bafing. Des prestations de danses locales et masques du peuple Mahouka ont constitué l’attraction de la deuxième édition de ce festival. A cette occasion, les promoteurs ont procédé à des actions humanitaires dans la région. Pour ceux-ci, ce festival a pour objectif de promouvoir les richesses culturelles des peuples Dan et Mahouka, mais également les sites touristiques de cette région, située dans le nord ouest du pays. Cette édition a été parrainée par Mariam Fadiga Fofana Présidente de la Fondation Africa Woman Initiatives (AWI), originaire de cette région. Pour elle, ce festival dédié à la valorisation de la culture est pertinent. Il y est fait la promotion de la richesse du patrimoine culturel du peuple DAN qui reste, selon elle, « un témoignage vivant de la bonne et harmonieuse cohabitation des peuples de cette région ». « Je salue et félicite les promoteurs pour cette belle initiative. Notre Bafing natal regorge d’énormes atouts touristiques insuffisamment valorisés. La pérennisation de ce festival permettra sûrement de faire la promotion de ces atouts (danses, sites sacrés, masques etc.) que regorge cette région, a-t-elle témoigné. Elle a ajouté que dans la conduite de sa nouvelle politique, le Ministère du Tourisme entend faire du secteur du tourisme, un secteur porteur de croissance, créateur d’emplois et de richesses aussi bien pour l’Etat ivoirien que pour les populations locales. La pérennisation ce festival permettrait de construire de nouvelles infrastructures routières pour avoir accès aux sites touristiques, de créer des réceptifs hôteliers dans la région pour accueillir les touristes, de développer les contenus locaux (guides touristiques, développement de l’artisanat local etc….). « Ces acquis contribueront à la création d’emplois et par ricochet à la réduction rapide de la pauvreté », a-t-elle soutenu. Cette édition s’est tenue du 14 au15 août et a enregistré la participation de près de 300 festivaliers.

Tags:

A- A A+