Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Promotion du cinéma : “Ivoire Ciné Mobile” fait des émules dans le Bafing

Promotion du cinéma : “Ivoire Ciné Mobile” fait des émules dans le Bafing

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom Initié par le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, le Programme National Ivoire Ciné Mobile dirigé par Soumahoro Alfa Yaya, a sillonné la région du Bafing du vendredi 04 au jeudi 10 août 2017. Ce périple au pays Mahou, entre dans le cadre de la promotion du cinéma de proximité au bénéfice des populations ivoiriennes. L’équipe d’Ivoire Ciné Mobile a d’abord déposé sa valise dans la Sous-préfecture de Boroutou localité située à 80 km de Touba,(Chef-Lieu de la Région du Bafing), avant de mettre le cap sur la Sous-préfecture de Niankosso, où de nombreux habitants, la plupart des jeunes et enfants découvraient le cinéma pour la première fois de leur vie. Le samedi 5 août à Niankosso, localité ivoirienne mitoyenne avec la Guinée (6 km) , ils étaient des milliers de cinéphiles dont les enfants qui se sont installés dès 16 h sur le lieu de la projection de films prévue pour 19 h.Ces enfants ont campé sur des chaises, attendant de vivre en direct la magie du cinéma dans une communion totale avec les adultes, les femmes, le hommes et les gens du 3è âge qui ont pris d’assaut la place publique de cette bourgade en pays Mahou. Parmi ce millier de ‘’ciné-spectateurs’’, nombreux ont eu la chance de s’installer devant le Grand Ecran, par contre à la surprise générale, surtout celle de notre équipe, des ‘’Niankossoka’’ ont suivi les films sur le dos de l’écran géant où les images leur apparaissaient fidèles à celles de la face A, malgré l’envers du décor. Des moments de joie et de bonheur partagés.Après Niankosso, c’est la Sous-préfecture de Boroutou qui a accueilli Ivoire Ciné Mobile dans le cadre des festivités commémorant le 57 è anniversaire de l’accession de la Côte d’ivoire à la souveraineté nationale et internationale. Le dimanche 6 Aout 2017, l’équipe a offert à la population locale une série de projections de films qui a tenu en haleine les nostalgiques du cinéma des années 70 et 80 . Des souvenirs du ‘’Bon Vieux Temps’’ du Cinéma évoqués par le Sous-Préfet de la localité, Trobia François Meusset Blaise : ‘’ c’est une des rares occasions où toute la population se retrouve pour communier au son de l’indépendance …Je suis très heureux de la présence de Ivoire Ciné Mobile à Borotou ; une présence qui permet de faire découvrir et redécouvrir le cinéma. Je salue cette initiative du Ministre de la Culture et de la Francophonie Monsieur Maurice Kouakou Bandaman. Ivoire Ciné Mobile va véhiculer des messages éducatifs à travers le cinéma...’’. La nuit tombée, sur l’esplanade de la Mairie (comme à Niankosso), ils étaient des milliers de spectateurs qui sont restés scotchés aux images qui se déployaient sous leurs yeux en grandeur nature. Moment d’intense d’émotion et de palpitations, parfaitement en harmonie et synchronisé avec des c½urs joyeux à l’unisson. Une joie qui montait crescendo en intensité à mesure que s’égrenaient les étapes séquentielles des films du jour. Hommage aux jeunes de l’équipe technique venus d’Abidjan ressortissants de diverses contrées du pays, y compris le machiniste Kobéna, Ghanéen de nationalité et fier de servir son pays hôte, la Côte d’Ivoire ...tous ces collaborateurs étaient heureux d’être utiles à leur pays. Retenons que pour joindre l’utile à l’agréable l’équipe d’Ivoire Ciné Mobil a profité de cette opportunité qui rassemble des milliers de concitoyens dont de nombreux jeunes, pour projeter un documentaire de sensibilisation sur le phénomène crucial et tragique de l’immigration clandestine. Prochaine étape, le village de Kamassela situé à 6 km sur l’axe Touba-Waninou. Ciné Mobile a pour mission d’une part d’envoyer le cinéma dans les villes, villages et hameaux de Côte d’Ivoire et d’autre part, former les jeunes (filles et garçons) aux métiers d’exploitants et de projectionnistes de films, un maillon essentiel et important dans la chaîne du 7 è art.

Tags:

A- A A+