Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Naver, géant coréen du Net, se spécialise dans l'IA et vise le marché européen

Naver, géant coréen du Net, se spécialise dans l'IA et vise le marché européen

Source : www.ivoireactu.net

Naver, le géant sud-coréen de l’Internet, vient d’annoncer le rachat du Centre de Recherche européen de Xerox, basé à Grenoble. Ce centre est spécialisé dans les domaines liés à l’intelligence artificielle. Une façon pour Naver de développer ses capacités dans ce secteur, et surtout de viser le marché européen. Naver est le « Google sud-coréen », un géant du Net omniprésent en Corée. C’est à la fois un moteur de recherche, mais aussi des emails, des jeux, des forums, des réseaux sociaux, de la bande-dessinée en ligne… Autant de services et d’applications, à la couleur vert pomme caractéristique, qui sont des incontournables du web coréen. Son chiffre d’affaire était de plus de 3 milliards d’euros l’année dernière. Naver est aussi présent à l’étranger, essentiellement en Asie, grâce à sa messagerie en ligne Line, forte de ses 220 millions d’utilisateurs actifs dans le monde. Intelligence artificielle Comme ses concurrentes, Naver cherche aujourd’hui à développer ses services dans le domaine de l’intelligence artificielle. Elle a ainsi développé un « chatbot » - un automate capable de discuter – à usage commercial. Baptisé Naver Talktalk, il permet par exemple de commander une pizza en ligne, en utilisant un langage naturel. C’est la filiale recherche de Naver, Naver Labs, qui va acquérir ce centre basé à Grenoble, et dont les 60 ingénieurs et chercheurs sont spécialisés dans l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique ou encore la vision par ordinateur. « Nous attendons des synergies fortes et immédiates », s’est félicité Song Chang-hyeon, patron de Naver Labs, qui évoque déjà des projets de voitures autonomes, de robotique, ou de traitement du langage naturel. Cette acquisition permettra aussi à Naver de s’attaquer aux marchés européens. Pour viser les clients en Europe, il lui faut en effet adapter ses services aux besoins et aux spécificités culturelles locales. Les ingénieurs de ce centre pourront là jouer un rôle très utile. Incubateur de startups et fonds d’investissement Mais cette ambition d’expansion européenne – et notamment française - du géant coréen est aussi visible au travers d’autres investissements. Face à un marché sud-coréen saturé, Naver a des ambitions internationales. L’entreprise utilise sa force de frappe financière pour investir massivement en Europe. Elle va ainsi créer un incubateur de startups hébergé dans la « Station F » à Paris, cette pépinière d’entreprises innovantes fondée par Xavier Niel et qui doit très bientôt ouvrir ses portes. Naver a aussi financé à hauteur de 100 millions de dollars le fonds d’investissement « Korelya », fondé par l’ancienne ministre française Fleur Pellerin, en septembre 2016. C’est d’ailleurs celle-ci qui a joué un rôle d’intermédiaire dans le rachat du centre de recherche européen de Xerox.

Tags:

A- A A+