Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Mutinerie: Les démobilisés demandent ‘’pardon’’ au chef de l’Etat pour ‘’être allés trop loin’’ (Déclaration)

Mutinerie: Les démobilisés demandent ‘’pardon’’ au chef de l’Etat pour ‘’être allés trop loin’’ (Déclaration)

Source : www.ivoireactu.net

Document sans nom

Les démobilisés ont demandé «pardon », ce mercredi 31 mai 2017, au chef de l’Etat pour «être allés trop loin ». Ils disent avoir trouvé un «accord» avec le gouvernement sans toutefois en donner le contenu. « On a décidé de tout arrêter et de ne plus faire de manifestation de mécontentement», a indiqué Ouattara Amadou, porte-parole adjoint des démobilisés au cours d’une conférence de presse à la mairie d’Adjamé. En effet, a rapporté le conférencier, une délégation des démobilisés a été reçue en audience, hier mardi 30 mai 2017, par le ministre de l’Intérieur et de la sécurité Hamed Bakayoko, en vue d’aplanir les différends. Des promesses leurs ont été faites pour l’amélioration de leurs conditions de vie par le ministre, a-t-il rapporté. Les démobilisés disent s’en remettre désormais au pouvoir discrétionnaire du chef de l’Etat en vue de sauvegarder la paix sociale. « On a décidé de rentrer dans les rangs, de respecter l’autorité de l’Etat. Ce que le Président va dire là, c’est ça on va faire», a souligné le conférencier dans sa déclaration liminaire. Ouattara Amadou était entouré notamment de Coulibaly Karim, chef de délégation, président de la Coordination des leaders pour la paix (COLPA) et de Diomandé Mégbè, porte-parole de la Cellule 39.

Pour rappel, les démobilisés sont des ex-combattants qui n’ont pas été intégrés dans l’armée au terme du processus DDR (Désarmement-Démobilisation-Réinsertion). A l’époque, ils avaient reçu pour certains 800 000 francs CFA et une formation. Mais ceux-ci, ont fait volte-face en manifestant le 23 mai à Bouaké, 2ème ville de la Côte d’Ivoire, pour réclamer les mêmes primes versées aux militaires mutins, soit 12 millions F CFA par individu.

Mais tout semble désormais rentrer dans l’ordre après la rencontre avec le ministre Hamed Bakayoko. Les démobilisés ont promis de ne plus jamais déranger la quiétude des Ivoiriens.

Tags:

A- A A+