Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Des opérateurs économiques sommés de déguerpir en prélude à des travaux sur la voie d’accès à l’aéroport FHB

Des opérateurs économiques sommés de déguerpir en prélude à des travaux sur la voie d’accès à l’aéroport FHB

Source : www.ivoireactu.net

Abidjan, 12 mai (AIP)- Le ministre des Infrastructures économiques, Amedé Kouakou a sommé jeudi, des opérateurs économiques à déguerpir de l’axe menant à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, en prélude à des travaux de réhabilitation devant y être effectués pour redorer cette voie d’entrée en Côte d’Ivoire.

« Tous ceux qui exploitent les carrières de sables ont fait que la route est devenue plus basse. Quand il pleut, la route devient une cuvette. Il y a des travaux qui vont être faits pour améliorer la voie d’accès à l’aéroport. Ce n’est pas acceptable que l’exploitation de sable continue parce que lorsque vous prenez cette route, vous allez voir plein de poussière, ce n’est pas normal donc, l’exploitation de sable va s’arrêter », a-t-il lancé.

« Tous ceux qui vendent les voitures doivent partir. Pour leur activité, ils sont venus faire des remblais. Leurs voitures sont en haut et la route est plus basse donc quand il pleut, l’eau reste sur la route plus tôt que de s’évacuer vers la lagune. Nous avons demandé que ces vendeurs de voitures puissent dégager cette zone de sorte que nous puissions faire les travaux », a renchéri Amedé Kouakou.

Il a indiqué que les travaux de réhabilitation devant être terminés pour fin juin, ces opérateurs ont tout au plus une semaine pour partir, de sorte que les travaux puissent se faire assez rapidement. « Ils sont déjà informés, notifiés par écrit qu’ils doivent partir de sorte à ce que les travaux puissent se faire de façon sereine pour que ce beau carrefour puisse retrouver sa splendeur d’antan », a-t- déclaré.

« C’est une digue, c’est un remblai qui a été fait sur la lagune pour pouvoir faire passer la route. Personne n’avait donc le droit de s’installer sur cette digue pour faire des activités commerciales. Je pense que contre tenu des désagréments que cela crée à la route, le moment est venu pour eux de partir gentiment pour que l’Etat puisse faire les travaux pour redonner vis à cet ouvrage là », a expliqué le ministre Amedé Kouakou.

 

Tags:

A- A A+