Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Côte d’Ivoire: 23 emprunts obligataires émis de 1999 à 2016 pour 2211 milliards de FCFA (DGA)

Côte d’Ivoire: 23 emprunts obligataires émis de 1999 à 2016 pour 2211 milliards de FCFA (DGA)

Source : www.ivoireactu.net

‘’De 1999 à fin 2016, l’Etat de Côte d’Ivoire a émis 23 emprunts obligataires pour un montant total de 2211 milliards de FCFA’’, a déclaré, vendredi, M. Fofana au cours de la cérémonie de première cotation du TPCI 5,90% 2016-2026, rapporte cette note.
 
Pour la seule année 2016, ce sont 1 347,3 milliards qui ont été mobilisés sur le marché des capitaux dont 427,3 milliards au titre des emprunts obligataires, soit 32% des ressources mobilisées.
 
L’émission du TPCI 5,90% 2016-2026, le 23ème emprunt obligataire du Trésor Public, du 10 octobre au 10 novembre 2016, a permis de lever 141,9 milliards de FCFA sur objectif de 100 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 141,9%.
 
Au fixing d’ouverture, pour 100 volumes échangés au prix nominal de 10.000 FCFA, le 23ème emprunt obligataire du Trésor Public qui porte à 11 le nombre de lignes obligataires cotées de l’Institution, a enregistré un montant échangé de 1 000.000 FCFA.
 
Face au succès de cette opération, Lassina Fofana a exprimé la gratitude du Trésor Public de Côte d’Ivoire à l’ensemble des acteurs du marché pour "la franche collaboration et les conseils avisés" dans le cadre de l’émission de titres. Dès cet instant, a noté le Directeur général adjoint, les investisseurs peuvent exercer sans hésiter leur droit d’achat ou de vente dans de meilleures conditions.
 
"L’Etat de Côte d’Ivoire, pour sa part, poursuivra ses efforts d’amélioration du cadre macroéconomique afin de garantir la qualité de sa signature et, mériter votre confiance, sans cesse renouvelée", a-t-il promis à l’endroit des acteurs du marché.
 
Pour lui, cette collaboration avec la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) s’appuie sur la volonté commune de promouvoir un cadre alternatif permettant aux états de l’Union de mobiliser les capitaux domestiques et étrangers en vue de couvrir leurs besoins de financement et, également d’animer le marché financier régional.
 
Pour sa part, le Directeur des Opérations et des Systèmes d’Information, M. Abdoulkader N’Diaye, a, au nom du Directeur général de la BRVM, salué la présence remarquée de l’Etat de Côte d’Ivoire sur le marché obligataire régionale. 
 
Ce qui met, selon lui, en exergue la vitalité du marché boursier communautaire. Mieux encore, a-t-il souligné, avec 142 milliards de FCFA de transactions réalisées, la BRVM a terminé l’année 2016 avec le plus haut niveau de valeurs de transactions depuis son démarrage.
 
"Ces performances sont liées à la performance de nos économies et à leur résilience aux chocs exogènes notamment la baisse des prix des matières premières, à la stabilité monétaire et aux atouts de l’intégration", a conclu M. N’diaye.
 

 

Tags:

A- A A+