Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Lancement de la réforme des Nations Unies en Côte d’Ivoire et signature d’un Cadre Programmatique Unique (CPU)

Lancement de la réforme des Nations Unies en Côte d’Ivoire et signature d’un Cadre Programmatique Unique (CPU)

Source : www.ivoireactu.net

En réponse aux priorités nationales définies dans le Plan National de Développement (PND) 2016-2020, le Système des Nations Unies a, en étroite collaboration avec le Gouvernement, la société civile, le secteur privé et les principaux partenaires au développement, élaboré le Cadre Programmatique Unique (CPU) qui définit les priorités stratégiques du Système des Nations Unies pour la période 2017-2020. Le CPU, qui couvre les domaines importants que sont La Gouvernance; le Développement Humain ; et le Développement Durable, a été signé par le Gouvernement et l’ensembles des agences du système des Nations Unies présentes en Côte d’Ivoire . Le genre, les droits humains et l’environnement sont pris en compte de manière transversale dans le CPU.
 
Il concrétise par ailleurs la mise en œuvre en Côte d’Ivoire de la Réforme du Système des Nations Unies à travers l’approche « Unis dans l’action » adopté par le Gouvernement en Juillet 2014. « La mise en œuvre et la gestion du CPU requièrent des efforts de coordination et d’harmonisation tant au sein du Système des Nations Unies qu’avec les partenaires nationaux et internationaux. C’est dans cet objectif que seront mis en place des mécanismes de coordination conjoints (comité de pilotage du CPU, comité technique du CPU, etc.) en alignement avec les mécanismes de coordination de l’aide au développement de la Côte d’Ivoire », a expliqué le Coordonnateur du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire Babacar Cissé.
 
Après avoir rappelé que la réforme « Unis dans l’action », a déjà été expérimentée par plusieurs pays africains avec succès, la Ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé a expliqué que de façon concrète, elle consiste pour les différentes Agences du Système des Nations Unies, en s’alignant étroitement sur les priorités du Gouvernement, à assurer la cohérence et la complémentarité de leurs interventions, en vue de la recherche d’une plus grande lisibilité, une plus grande efficacité et un usage plus efficient des ressources disponibles.
 
« le CPU 2017-2020, apparaît comme un outil efficace pour l’ensemble des Agences du Système des Nations Unies, pour soutenir les priorités du Gouvernement, désormais sur un document de travail unique, doté d’un budget, et précisant clairement les actions ou rôles de chacune d’elles pour l’atteinte des résultats visés », a-t-elle dit. La ministre du Plan et du Développement a réaffirmé la disponibilité et surtout l’engagement du Gouvernement à soutenir cette réforme à hauteur de 30 milliards de FCFA. Indiquant qu’il fait de la réussite de la mise en œuvre de cette réforme en Côte d’Ivoire une priorité majeure.
 
Babacar Cissé a indiqué que le budget du Cadre Programmatique Unique (CPU) est estimé à 443 millions de dollars US dont plus de la moitié sera financée sur les ressources propres des agences. Précisant que le gap financier devra faire l’objet d’une recherche de financement auprès du gouvernement, des partenaires au développement et des fonds parallèles/fiduciaires qui existent au niveau des Sièges respectifs.
 
Ont pris part à cet Atelier de lancement de la Réforme des Nations Unies en Côte d’Ivoire, Les membres du Comité de Pilotage du CPU, Les membres du Secrétariat Technique du CPU, Tous les Chefs d’agences du Système des Nations Unies, Les représentants des autres Ministères partenaires, Les représentants des ONGS, Les représentants de la Société civile, Les représentants du Secteur privé et Les personnes ressources du Système des Nations Unies.
 

Tags:

A- A A+