Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Isaac Dé après une visite des logements sociaux à Bingerville: un promoteur immobilier nous inquiète

Isaac Dé après une visite des logements sociaux à Bingerville: un promoteur immobilier nous inquiète

Source : www.ivoireactu.net

Le programme présidentiel des logements sociaux avance à Bingerville et dans un mois, les premières maisons seront remises à leurs acquéreurs. Le ministre de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme en a donné l’assurance le vendredi 5 mai 2017 au terme d’une visite sur les chantiers de trois promoteurs immobiliers.
 
Entouré de certains de ses collaborateurs, le ministre Isaac Dé a effectué cette visite pour se rendre compte de l’évolution des chantiers et pour savoir si les recommandations faites il y a trois mois environ ont été prises en compte par les promoteurs. Deux promoteurs ont donné satisfaction à leur ministre de tutelle. Il s’agit de Siriki Sangaré et Aïdara Talibi. Le troisième promoteur a pour sa part été rappelé à l’ordre par le ministre Isaac Dé : « Nous faisons cette visite dans le cadre du suivi des programmes immobiliers du gouvernement. Il y a à peu près 10. 000 logements, dont la moitié est achevée à Songon, Bingerville, Bassam à l’intérieur du pays. Le constat que nous avons fait, c’est que des maisons peuvent être livrées. A fin juin, 150 logements seront livrés, 150 logement à fin juillet et d’ici à fin août, 330 logements seront livrés. Nous avons insisté auprès des promoteurs pour que les infrastructures au niveau de l’éducation soient prêtes. Mais un promoteur immobilier nous inquiète. Nous avons constaté beaucoup de désordre sur son chantier. Nous avons vu que des maisons étaient modifiées par « certains propriétaires » sans permis de construire, il y a des problèmes de drainage des eaux, des ouvrages non conformes… Ce que nous souhaitons, c’est que pour chacune des maisons livrées aux populations, le cahier de charge soit respecté. Ces opérations bénéficient d’un certain nombre d’exonérations, donc nous nous assurons que le promoteur qui en fait son métier respecte les règles. Dans le cas contraire, un certain nombre de mesures sont prévues, allant des mises en demeure au retrait de l’agrément du promoteur ». Au niveau des charges qui incombent à l’Etat, Isaac Dé a précisé que beaucoup d’ouvrages ont été réalisés, le reste étant en cours de réalisation : « Beaucoup a été fait au niveau des VRD (Voiries et réseaux divers), mais il reste encore quelques ouvrages, notamment la station d’épuration. Je pense que dans un délai de huit (8) mois, toute la zone aura sa station d’épuration ».

 

Tags:

A- A A+