Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Corée du Nord: des exercices militaires américano-coréens ravivent les tensions

Corée du Nord: des exercices militaires américano-coréens ravivent les tensions

Source : http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20170502-coree-nord-exercices-militaires-americano-coreens-ravivent

Pyongyang accuse les Etats-Unis d’amener la péninsule coréenne au bord de la guerre nucléaire : le président nord-coréen Kim Jong-un n’a pas apprécié du tout la présence de bombardiers lors d’exercices conjoints entre les armées américaine et sud-coréenne. La tension monte de plus en plus dans la région alors que la Corée du Nord promet de procéder dans les prochains jours à un sixième essai nucléaire.
 
Pyongyang affirme que les deux bombardiers ont mené un « exercice de largage de bombes nucléaires contre des objectifs majeurs de la Corée du Nord » et accuse l’administration Trump de vouloir mener une frappe préventive.
 
La situation est toujours tendue dans la région à cette époque de l’année, quand les Etats-Unis et la Corée du Sud procèdent à des exercices militaires conjoints. Mais cette fois la situation est différente : Pyongyang a sensiblement accéléré son programme militaire interdit par l’ONU, procédant ces dernières semaines à trois tests de missiles et promettant un nouvel essai nucléaire dans les jours à venir.
 
Et ce n'est plus Barack Obama mais bien Donald Trump qui est aux commandes aux Etats-Unis, et qui n’a de cesse de répéter sa volonté d’écarter rapidement le problème nucléaire nord-coréen. Du coup les manœuvres annuelles ont beau être achevées, des exercices exceptionnels ont débuté entre les marines américaine et sud-coréenne.
 
Bouclier antimissiles opérationnel
 
L’armée américaine a par ailleurs annoncé que le bouclier antimissiles Thaad – pour Terminal high altitude area defense – qui ne devait pas être déployé sur le territoire sud-coréen avant 2017, était depuis ce lundi opérationnel et capable d’intercepter les missiles nord-coréens.
 
Un dispositif dénoncé par Pékin qui a exigé ce mardi sa suspension. La Chine souligne que ce bouclier antimissiles couvre une partie de son territoire et entrave sa propre force de dissuasion. « Nous sommes opposés au déploiement du système Thaad en Corée du Sud. Nous appelons les parties en présence à arrêter ce déploiement immédiatement et nous prendrons fermement les mesures nécessaires pour défendre nos intérêts », a déclaré devant la presse le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang.
 
Lundi, Donald Trump s’était dit prêt à rencontrer Kim Jong-un si les circonstances le permettaient. Précision un peu plus tard du porte-parole de la Maison Blanche : « Manifestement, ces conditions n’existent pas aujourd’hui ».

 

Tags:

A- A A+