Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

LafargeHolcim CI double sa capacité de production dès mai

LafargeHolcim CI double sa capacité de production dès mai

Source : www.ivoireactu.net

Produisant jusque-là un million de tonnes par an, LafargeHolcim Côte d’Ivoire (ex-Socimat) prévoit, dès mai, de doubler sa capacité de production de ciment (Ciment Bélier, Ndlr). En fait, à cette échéance, entrera en opération le tout dernier broyeur de cette société spécialisée dans la production et la distribution de matériaux de construction (ciment, béton et agrégats) ; actuellement en installation.
 
doté d’un moteur de 4,5 mégawatts, ce broyeur horizontal à boulets a une capacité de broyage d’au moins un million de tonnes par an. Sa mise en activité portera donc à deux millions de tonnes la capacité de production de LafargeHolcim CI.
 
Les travaux de sa réalisation qui ont été lancés début 2016, comme cela été constaté lors d’une visite, avancent bien. Et devraient s’achever, sauf cas de force majeure, à la date prévue, rassure le directeur général Côte d’Ivoire du groupe, Xavier Saint Martin tillet. C’est à la fin d’une visite guidée et détaillée des installations de la cimenterie, le 7 avril, au port autonome d’Abidjan (paa), qu’il a donné cette assurance.
« LafargeHolcim CI est aujourd’hui, plus que jamais, organisée pour répondre à la demande croissante du marché. La construction de notre nouveau broyeur s’achèvera d’ici un mois. C’est un gros investissement qui nous permettra de produire progressivement un million de tonnes de ciment supplémentaire à partir du mois de mai », a déclaré Xavice Saint Martin.
 
Sa société, a-t-il expliqué, entend ainsi consolider sa position de leader sur le marché ivoirien du ciment. Mais également répondre à la demande en pleine croissance ces dernières années avec une augmentation de 500.000 tonnes au fil des ans. L’investissement pour le broyeur en installation et qui portera à cinq le nombre de broyeurs de LafargeHolcim CI, s’élève à 15 milliards de FCfa (23 millions d’euros). Pas de pénurie de ciment !
 
Avec le million de tonnes de plus qu’il apportera, l’offre nationale en ciment (toutes sociétés confondues) passera à 5,1 millions de tonnes par an pour une demande de 3,7 millions de tonnes par an. Comme quoi, contrairement à ce que d’aucuns pensent, il n’y a pas de pénurie de ciment dans le pays.

 

Tags:

A- A A+