Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Prévention et Gestion des conflits agriculteurs-éleveurs dans les zones productrices de coton et d’anacarde : le PSAC renforce les capacités des comités de concertations

Prévention et Gestion des conflits agriculteurs-éleveurs dans les zones productrices de coton et d’anacarde : le PSAC renforce les capacités des comités de concertations

Source : www.ivoireactu.net

 

Les conflits entre agriculteurs et éleveurs sont récurrents dans la zone nord de la Côte d’Ivoire. Ils sont encore frais dans les esprits, les récents affrontements entre ces deux acteurs principaux de l’agriculture ivoirienne. Outre les pertes en vie humaine qui sont à déplorer, ce phénomène constitue un risque majeur pour la mise en œuvre de divers projets et programmes intervenant dans le secteur agricole. 
 
C’est pour atténuer ces risques et créer un climat favorable au développement de l’agriculture en général et du coton et l’anacarde en particulier, que le Projet d’appui au Secteur Agricole en Côte d’Ivoire (PSAC) a organisé, du 4 au 6 avril 2017 à Korhogo, le ‘’forum de concertation et de validation des résultats de la mission relative à la mise en place et au renforcement des capacités des comités de concertation pour les conflits agriculteurs/éleveurs dans les Régions du Hambol, Gbêkè, Tchologo, Poro, Gontougo et Bagoué.
 
Au cours de cette plateforme d’échange et de partage d’expérience, les participants parmi lesquels, des agriculteurs, des éleveurs, des présidents de sociétés coopératives, des Directeurs Régionaux du Ministère de l’Agriculture, de la Salubrité et Environnement, des Eaux et forêts, des Ressources Animales et Halieutiques ont dans une approche participative, aussi bien pendant les plénières que lors des travaux en atelier, posé le diagnostic des causes des conflits et analysé les dispositifs de gestion existants. Il s’en est suivi l’élaboration d’une stratégie innovante de prévention et de gestion des conflits. Cette stratégie prévoit de renforcer les missions des mécanismes existant, qui devront désormais privilégier des actions préventives à la survenance des conflits.
Il a été également discuté au cours du forum, la composition des comités de concertation, les modalités de désignation de ses membres, la tutelle administrative de ces comités, les activités stratégiques et opérationnelles ainsi que le mode de financement des comités de concertation.
Représentant du Coordonnateur du PSAC, M. Souleymane TOURE, Spécialiste Genre et Inclusion Sociale, a mis l’accent sur les raisons de l’intervention dudit projet dans la problématique des conflits agriculteurs/éleveurs : « Le PSAC dans son intervention sur le terrain, a constaté la récurrence des conflits susceptibles de perturber ses activités. Ainsi, nous avons jugé important de tenir compte des risques sur le terrain, et mener des actions à même de créer un environnement paisible aux activités du producteur et de l’éleveur ». 
MM. Koffi Kouadio, Directeur régional du Ministère de la Salubrité, de l'Environnement et du Développement Durable (MINSEDD) du Poro et Powa Max, Directeur régional du Ministère de l'Agriculture et du Développement rural (MINADER) du Poro ont, aux noms de leurs Ministres respectifs, remercié le PSAC pour cette initiative « qui vise à renforcer la cohésion sociale dans les différentes régions ». 
Quant à M. BINATE Laciné, Secrétaire Général de Préfecture, représentant le Préfet de Région du Poro, Préfet du Département de Korhogo, s’est également félicité de cette initiative qui, dit-il, permet de créer un cadre d’échanges entre deux acteurs clés du secteur agricole en Côte d’Ivoire. Il a souhaité que s’installe une dynamique de règlement des conflits pour instaurer une relation collaborative et fusionnelle entre ces deux acteurs eu égard au caractère complémentaire de leurs activités. Cela doit se faire, selon lui, dans le respect des intérêts des uns et des autres, de l’environnement, des us et coutumes. 
Les travaux du forum se sont déroulés sous la coordination de M. Monsieur Lassana DOSSO, Directeur Régional du MINADER du Hambol, assistés de COULIBALY Lanciné, Chef de Service à la DR MINADER Gbêkê comme modérateur et Monsieur KOUAME Eric, DR MINSEDD Tchologo comme Rapporteur.
Mis en vigueur depuis le 5 mai 2014, le PSAC s’inscrit dans le cadre du Programme national d’investissement agricole (PNIA) du Gouvernement adopté en Juillet 2010 et qui se veut un instrument de mise en œuvre du pilier agricole du Plan national de développement (Pnd) 2012-2015. Le Projet cible les petits planteurs de cacao, d'hévéa et le palmier à huile, le coton et l’anacarde. 

 

Tags:

A- A A+