Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Assemblée Générale Elective de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo: Me Bamba Cheick Daniel plébiscité avec 93, 83% des voix

Assemblée Générale Elective de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo: Me Bamba Cheick Daniel plébiscité avec 93, 83% des voix

Source : www.ivoireactu.net

Pour son 3e mandat à la tête de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo, Me Bamba Cheick Daniel pourra compter sur le soutien des Taekwondo ins, qui l’ont plébiscité samedi dernier avec 93, 83% des voix.
 
Sa cohésion, la communauté Taekwondo ine ivoirienne veut la préserver jalousement. A ceux qui ont voulu ces derniers mois prouver que la discipline était en crise, les Taekwondo ins venus de toutes les régions de la Côte d’Ivoire, et réunis samedi 8 avril 2017 à l’Hôtel Belle Côte d’Abidjan-Cocody, à l’occasion de l’Assemblée Générale Elective de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD), ont démontré par leur mobilisation extraordinaire, que tout n’était qu’artifice.
 
Pour montrer leur volonté de tourner cette parenthèse, dans les urnes, ils ont largement accordé leurs suffrages pour un 3e mandat de 4 ans, à celui qui, à leurs yeux, incarne le passé et l’avenir du Taekwondo en terre d’Eburnie.
 
Sur 228 délégués présents (258 étaient attendus, le quorum était atteint à hauteur de plus de 88%), 227 ont effectivement exprimé leur droit de vote, pour 213 (93, 83%) voix en faveur de Bamba Cheick Daniel, seul candidat enregistré, contre 10 bulletins opposés à sa réélection, soit 4, 41% et 4 bulletins nuls (1, 76%).
 
Cette élection de BAMBA Cheick vient confirmer davantage le choix des clubs ivoiriens de Taekwondo qui, par une pétition signée par 210 clubs sur 244 Clubs (soit 86%) avaient en décembre 2016 demandé et obtenu à l’unanimité la levée de la limitation du nombre de mandats à la tête de la FITKD et obtenu aussi l’éligibilité de leur candidat Me BAMBA Cheick, pour un 3ème mandat. 
 
Transporté par l’hystérie collective de la grande salle de conférence de l’Hôtel Belle Côte (qui a quasiment refusé du monde), après l’annonce des résultats, Me Bamba Cheick Daniel s’est levé, écharpe des couleurs du drapeau ivoirien au cou, pour saluer respectivement les Grands-Maitres, vétérans et doyens, les membres de son ex-comité directeur, les présidents de Ligues, tous ayant endossé courageusement sa candidature. Sa gratitude, il l’a également traduite aux membres du comité d’animation de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo, qui ont entretenu une belle ambiance dans la salle, tout le long des travaux, qui se sont achevés peu après 23h. Le vote et le dépouillement des bulletins des 227 délégués, ont considérablement alourdi le déroulement de l’Assemblée Générale.
 
Toutefois, cette expression manifeste de la démocratie n’a pas laissé indifférent le Père du Projet Olympique, qui a offert à la Côte d’Ivoire ses deux premières médailles d’or et de bronze olympiques. « Votre mobilisation est un signe évident que le Taekwondo ivoirien n’est pas en crise. Je tenais à vous saluer et à vous dire merci pour cette confiance que vous me renouvelez. Pour votre Taekwondo, vous avez montré votre engagement et j’espère que le message est passé. Je vais poursuivre l’œuvre, avec en prime la construction du Centre Sportif, Culturel et des TIC Ivoiro-Coréen. Je me mettrai au service de tout le monde, même ceux qui n’ont pas voté pour moi » s’est exprimé le Président Bamba Cheick Daniel, quelques minutes après la proclamation définitive des résultats, par Me Potey Siméon, Huissier de Justice, qui a veillé au bout déroulement des travaux. 
 
La réélection de Me « ODANE », comme il fallait s’y attendre
 
Cette Assemblée Générale Elective a respecté les normes classiques de toute rencontre de ce genre. S’ouvrant par l’appel des délégués, dans le souci de s’assurer que le quorum requis soit respecté pour que les travaux se tiennent. C’est-à-dire la majorité absolue des membres statutaires à jour de leurs cotisations, comme le stipule l’article 20 alinéa 5 des textes de la FITKD. Du bilan moral des activités de Me « ODANE » et de son comité directeur, projeté pour une question de convenance sous forme de film, les délégués n’ont pas eu à redire. Un film qui a retracé la vie de mordu, de passionné de Taekwondo et la contribution efficace que Bamba Cheick Daniel, depuis ses années Etudiant, a apportée au développement de la discipline.
 
En 33 participations de 2013 à 2017 aux compétitions internationales en Afrique et ailleurs dans le monde avec en moyenne 8 sorties par année sportive, là où l’on était à 3 sorties internationales par année. Des sorties qui ont occasionné la sélection de 236 athlètes ayant ramené à la Côte d’Ivoire 110 Médailles dont 25 en or, 37 en argent et 48 en bronze de niveau olympique, international et africain. Pour la première fois au Taekwondo, un pays d’Afrique monte sur le toit olympique. Cela est à mettre à l’actif de la politique managériale savamment menée d’un homme dont l’amour pour cette discipline demeure inébranlable.
 
Aussi, en termes de consolidation et d’amélioration des acquis, Bamba Cheick Daniel et son équipe ont posé de grands jalons. En effet, de 16000 licenciés en 2008, le Taekwondo ivoirien a atteint à ce jour 33 338 licenciés, soit plus de 17338 nouveaux licenciés enregistrés. Par ailleurs, de 203 Clubs affiliés en 2009, ce nombre est passé à 325 clubs affiliés en 2017.
 
Concernant la gestion financière de la FITKD, il n’y a eu également pas grande chose à redire. La situation nette dans les caisses était de 8 769 885 FCFA au 31 décembre 2016. « Le commissariat aux comptes certifie sincère et conforme aux normes, les comptes de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo. Les commissaires aux comptes ont constaté toutefois un fort taux de préfinancement du Président en exercice de la fédération, ils invitent par conséquent les Taekwondo ins à faire l’effort pour essayer de mettre un terme à cette tendance » ont déclaré Boti Bi Irié Cham, CN 5e Dan, et Coulibaly Kadidia, CN 1er Dan, commissaires aux comptes de la FITKD.
 
Avec de tels rapports justifiant l’embellie du Taekwondo ivoirien, l’assemblée a donné à l’unanimité par main levée son quitus au comité directeur sortant et à son président. Après la réélection de Me « ODANE », l’élection des commissaires aux comptes, qui devrait se tenir dans la foulée, a été reportée à une date ultérieure, n’excédant pas les trois prochains mois. L’heure avancée et la fatigue qui gagnait les uns et les autres, ont contraint le bureau de séance à ce report. Les Grands-Maitres, doyens et vétérans, les présidents de Ligues, heureux que leur message soit passé auprès des Taekwondo ins, ont remercié les délégués pour cet acte mature et responsable. Evitant ainsi de plonger le Taekwondo ivoirien dans une période d’incertitude.

 

Tags:

A- A A+