Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Disparition de John Hurt, un comédien au service de ses rôles

Disparition de John Hurt, un comédien au service de ses rôles

Source : http://www.rfi.fr/culture/20170128-disparition-john-hurt-acteur-elephant-man-alien-service-roles

Le comédien John Hurt s’est éteint à l’âge de 77 ans d’un cancer du pancréas, annoncent ce samedi son agent et les médias britanniques. Je suis essentiellement un acteur à louer, disait de lui-même le comédien qui, en un demi-siècle a changé mille fois de visage et de personnalité au gré de ses interprétations, travaillant avec les plus grands noms du cinéma.
 
Révélé au grand public international par son rôle de junkie anglais coincé dans les geôles turques dans Midnight Express -qui lui vaudra un Bafta, récompense annuelle britannique du cinéma et de la télévision, un Golden Globe du meilleur second rôle et une nomination aux Oscar-, John Hurt a multiplié les tournages dans les films de genre, habillé en explorateur pour Indiana Jones, en fabricant de baguettes magiques dans Harry Potter, ou encore grimé en monstre humain déformé par la maladie dans Elephant Man, le chef d'oeuvre en noir et blanc de David Lynch en 1980, qui lui vaudra aussi une nomination aux Oscars.
 
Une carrière aux plus de 140 rôles, souvent des seconds, où il se faisait littéralement oublier pour se mettre au service du réalisateur. Et quels réalisateurs : Michael Cimino, Guillermo del Toro , Jim Jarmush, Gus Van Sant, Lars Van Trier ou encore Michael Radford, excusez du peu. Tous les plus grands ont tenté de percer le mystère de son visage impassible alors que lui disait qu'il n'était fait que de ce que les autres avaient bien voulu imaginer pour lui.
 
« Tout m’intéresse »
 
Né le 22 janvier 1940 près de Chesterfield, au coeur de l'Angleterre, le jeune fils de pasteur envisage d’abord de devenir professeur de dessin avant de se consacrer à l’art dramatique. Il fait ses classes dans la prestigieuse Royal Academy of Dramatic Art (RADA) de Londres avant de promener sa longue et mince silhouette dans des productions télé et cinéma, ouvert à tous les genres cinématographiques.
 
« Tout m’intéresse », reconnaissait John Hurt qui avouait son admiration pour le comédien britannique Alec Guinness et sa manière de « se mettre au service du rôle et non l’inverse ». L'acteur a tourné presque jusqu’à la fin puisqu’il est actuellement sur les écrans en Europe avec le film du Chilien Pablo Larraín, Jackie, dans lequel il interprète le rôle du père Richard McSorley, jésuite militant pacifiste américain. Première victime du monstre d'Alien dans le film de Ridley Scott, John Hurt envisageait de monter sur les planches pour une pièce de théâtre à Londres, mais il dût renoncer à ce projet en raison du cancer du pancréas qui a fini par l’emporter.
 

 

Tags:

A- A A+