Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

CAN 2017: joie et soulagement du côté du Sénégal

CAN 2017: joie et soulagement du côté du Sénégal

Source : http://afriquefoot.rfi.fr/20170120-can-2017-joie-soulagement-cote-senegal-echec-zimbabwe

Cette fois, les Sénégalais ont atteint les quarts de finale dès la deuxième rencontre après une victoire et une domination écrasante face au Zimbabwe jeudi 19 janvier à Franceville (2-0). Chez les Lions de la Téranga, on ne veut pas fanfaronner et on reste focalisé sur la suite de la compétition. Mais on savoure tout de même ce passage au deuxième tour.
 
Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs.
 
 
Enfin. Après trois Coupes d’Afrique des nations sans réussite, le peuple sénégalais doit être soulagé. Les Lions sont en quart de finale, chose inédite depuis 2006 et la CAN en Egypte.
 
Premier objectif atteint
 
 
La bande à Aliou Cissé, le sélectionneur, qui avait fait un carton plein lors des éliminatoires avec six victoires en autant de rencontres, surfe toujours sur la vague de la réussite. « Ce premier objectif est atteint. Il faut le dédier à notre peuple, à la fédération et à tous mes prédécesseurs qui ont fait un gros travail pour que l’on puisse en arriver là », commente l’ancien Lion. Il dit s’être imprégné de leur travail pour avancer.
 
Une nouvelle CAN commence pour Sadio Mané et ses coéquipiers qui auront à cœur de continuer à progresser face à l’Algérie lors de son troisième match. « Je crois qu’aujourd’hui, le footballeur sénégalais n’a ni problème technique, ni problème tactique. Il fallait seulement changer l’état d’esprit. C’est ce que je me suis attaché à faire », explique Aliou Cissé qui ne veut pas pour autant s’enflammer.
 
« La vrai compétition va débuter en quarts de finale. Il va falloir faire preuve d’humilité et de solidarité, c’est ce qui fera notre force », dit avec sérénité le président de la Fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor.
 
Savourer et oublier les échecs
 
« Nous sommes vraiment soulagés », avoue Henri Saivet, après son premier but en sélection face au Zimbabwe sur coup franc. Le joueur de Saint-Etienne parle d’une ambiance exceptionnelle dans l’équipe. « Nous avons eu beaucoup d’échecs, aujourd’hui il faut savourer avant de se remettre au travail. Aliou Cissé nous a poussés à faire ce qu’il fallait. Il sait que nous sommes un groupe de qualité. Il ne met aucune pression, mais il veut que l’on soit exigeant avec nous-même », continue Henri Saivet, dont la place n’était pas acquise, et qui parle d’un faux-pas lors de la dernière CAN en Guinée équatoriale en 2015. « Nous sommes revenus grandi et plus aguerri de cette expérience malheureuse. Je crois que l’adversaire du Sénégal, c’est le Sénégal », avoue-t-il.
 
« Ça fait dix ans qu'on était en train de pleurer comme des enfants. Cette année, on avait décidé de venir ici et de montrer que le Sénégal a grandi, que cette génération a envie d'écrire l'histoire du football sénégalais. Le plus dur est à venir », signale Cheikhou Kouyaté, élu homme du match face au Zimbabwe.
 
« Il faut se focaliser sur nous. Nous aurons besoin de tout le monde pour aller loin dans cette compétition. Le plus dur reste à venir », raconte le défenseur Lamine Gassama. « Ils ont vraiment mouillé le maillot, je suis très fier », conclut le milieu de terrain Pape Alioune Ndiaye, qui a assisté à la rencontre depuis le banc.

 

Tags:

A- A A+