Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Monument de la bande dessinée, Gotlib disparaît à 82 ans

Monument de la bande dessinée, Gotlib disparaît à 82 ans

Source : http://www.rfi.fr/culture/20161204-monument-bande-dessinnee-gotlib-gotlieb-82-ans

Gotlib, l'auteur de BD, père de Gai-Luron, de Hamster Jovial et de Pervers Pépère, est mort dimanche à l'âge de 82 ans, ont annoncé à l'AFP les éditions Dargaud.
 
Avant d'être un humoriste et un caricaturiste, Marcel Mordekhaï Gottlieb - son nom sera francisé plus tard - est un enfant de la guerre. Né en 1934 de parents juifs émigrés hongrois, Gotlib voit son père arrêté en 1942 par la police française, complice de l'occupant nazi. Ervin Gottlieb sera assassiné à Buchenwald en 1945.
 
Marcel, lui, passe la guerre caché chez un couple de paysans. Ensuite, ce sera l'orphelinat. Le dessin, il l'apprendra en prenant des cours du soir.
 
Gotlib se lance dans la bande-dessinée en 1962, après son service militaire. D'abord au journal Vaillant - c'est là qu'il crée le personnage du chien Gai Luron - , puis pour Pilote.
 
La rencontre avec René Goscinny, le père d'Astérix, sera déterminante. Ensemble, ils créent les Dingodossiers, univers proches des revues de BD américaines de la contre culture : des histoires courtes, dans un style qui tend vers la caricature, sans forcément de héros récurrent.
 
Mais le style Gotlib s'impose véritablement quand il fonde L'Echo des savanes, en 1972, puis Fluide Glacial en 1975. Gotlib ne s'interdit rien : ni l'outrance, ni le sexe, ni l'absurde. Gotlib continuera longtemps à signer les éditoriaux au vitriol de Fluide Glacial, comme pour conjurer la tragédie de ses années d'enfance.
 
« Un génie »
 
« La famille de Marcel Gotlib vient de nous apprendre le décès ce jour de Gotlib », a indiqué Dargaud en faisant part de son « immense tristesse ». Le dessinateur « est décédé brutalement à son domicile dans les Yvelines », a précisé l'éditeur.
 
« Les millions de lecteurs ayant appris à rire dans les pages de la Rubrique à brac, des Dingodossiers ou de Gai-Luron perdent un humoriste fascinant, un dessinateur virtuose, un touche-à-tout iconoclaste et un ami cher qui parvenait à provoquer le rire à la moindre de ses pages », a ajouté l'éditeur.
 
« De Pilote à Fluide glacial, il a révolutionné la façon de faire de la bande dessinée, faisant rentrer un non-sens britannique et une irrésistible façon de se moquer de tout dans les foyers français. Marcel Gotlib était un génie, un maître, un ami, et c'est bien la première fois qu'il ne nous fait pas rire », dit encore Dargaud.

Tags:

A- A A+