Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Des bombardiers russes à nouveau repérés au large des côtes françaises

Des bombardiers russes à nouveau repérés au large des côtes françaises

Source : http://www.rfi.fr/europe/20161118-bombardiers-russes-survolent-nouveau-large-cotes-francaises

De nouveau, des bombardiers stratégiques soviétiques sont passés au-dessus de l'Europe. C'est l'armée de l'air française qui donne l'information. Mercredi soir 16 novembre, des Tupolev Tu-95 ont survolé le nord de l'Europe, puis sont passés près des côtes irlandaises et ont rejoint le Portugal, en survolant l'Atlantique. La chasse britannique a décollé, et les Français déjà confrontés à des vols comparables ces derniers mois ont envoyé un avion-radar pour suivre à la trace les appareils russes. Mais cette fois, les bombardiers russes sont restés à une distance raisonnable du territoire français. C'est la 3e fois depuis le début de l'année que l'armée de l'air française est confrontée à ce phénomène.

Le 17 février dernier, deux Tupolev-160 s'approchent des côtes françaises et sont interceptés par des avions Rafale, le 22 septembre rebelote. Mercredi 16 novembre, trois Tupolev Tu-95 Bear et trois ravitailleurs Illiouchine sont repérés au-dessus de l'Atlantique. Ces vieux bombardiers russes sont capables d'emporter l'arme atomique. Ils vont se rapprocher jusqu'à 400 km des côtes, soit une demi-heure de vol.

« Nous avons fait décoller un Awacs (un avion-radar, NDLR) que nous avons positionné ouest-Bretagne de façon à pouvoir identifier leur trajectoire, explique le général Jean-Christophe Zimmermann, commandant en second de la défense aérienne et des opérations aériennes. Et ils ont décidé de filer depuis l’ouest de l’Irlande directement vers le Portugal. Ils ont ensuite fait demi-tour et ils sont remontés vers le Nord. »

Ces épisodes étaient fréquents durant la Guerre froide et les avions soviétiques se montraient alors autrement plus dangereux, commentent des aviateurs français. Dans le cas présent, l'armée de l’air les a gardés à l'œil, mais les équipages russes n'ont jamais pénétré dans l'espace aérien français.« Ils ne sont pas en posture agressive, ils ne manœuvrent pas. Il n’y a pas de réactions agressives de leur part », affirme l'un des aviateurs français.

Si ces avions volent sans transpondeur, permettant de les identifier, sans plan de vol permettant de savoir où ils vont, ils n'avaient pas activé leurs brouilleurs destinés à empêcher leur détection par les radars militaires, précise l'armée de l'air.

 

 

Tags:

A- A A+