Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Etats-Unis: En Caroline du Nord, le vote pour la présidentielle à déjà commencé

Etats-Unis: En Caroline du Nord, le vote pour la présidentielle à déjà commencé

Source : http://www.rfi.fr/ameriques/20161104-reportage-caroline-nord-le-vote-presientielle-deja-commence

Les électeurs américains ont déjà commencé à voter pour le scrutin du 8 novembre. C’est ce qu’on appelle le « early voting ». Le vote anticipé est autorisé dans 37 Etats. Parmi eux, la Caroline du Nord, un « Swing State », un Etat qui peut balancer côté démocrate ou républicain, comme on l’a vu en 2008 puis en 2012. On observe cette année un certain engouement pour ce vote anticipé, même si la campagne Clinton-Trump ne semble pas soulever les foules.

A Raleigh, la capitale administrative de la Caroline du Nord, beaucoup d’électeurs privilégient le vote anticipé. Ce sont surtout les démocrates qui se déplacent. A l’instar de « Vince », la cinquantaine, chauffeur de taxi et menuisier qui n’était pas sûr de pouvoir se déplacer le 8 novembre.

« Je voulais assurer mon vote contre Trump ! Parce que je ne suis pas d’accord et surtout pas d’accord avec ses politiques, assène-t-il avec conviction. Il est injuste sur l’immigration, il est injuste envers les travailleurs à bas revenus, et il est injuste envers les femmes, il traite les femmes comme des citoyennes de seconde zone, ce qu’elles ne sont pas, ce sont nos égales ! »

Vote anticipé

Le camp démocrate sillonne la Caroline du Nord en appelant les électeurs à aller voter, comme l’a fait encore mercredi Barack Obama sur le campus de l’Université à Chapel Hill. Les républicains aussi appellent leurs électeurs à se déplacer aux urnes. Voter en avance, c’est ce qu’a fait Charity, la quarantaine.

« Je veux que mon opinion compte, donc j’ai décidé de voter aujourd’hui, dit-elle. J’ai voté pour Trump parce qu’il me plaît, j’aime ses idées, et je pense que Hillary est une menteuse. J’ai écouté deux débats, je n’ai rien aimé de ce qu’elle a dit. J’aime Trump. Et puis, du sang républicain coule dans mes veines, car mon grand-père a toujours été républicain, et on l’a en nous, donc je vote toujours républicain. »

La Caroline du Nord vote pour l’élection présidentielle, mais aussi pour les sénateurs et le gouverneur. Et la bataille est rude.

La loi dite « HB2 », promulguée par le gouverneur républicain Pat McCrory, s’est invitée dans la campagne. Cette loi interdit depuis le mois d’avril aux transgenres d’aller dans les toilettes publiques de leur sexe choisi.

Autre point de tension, le système de vote par anticipation a failli subir des restrictions dans cet Etat à cause d’une loi de 2013 qui amputait le droit de vote en ciblant les personnes de couleur. La Cour suprême a cependant bloqué cette décision en août dernier, rappelle Mike Meno de l’Association pour les droits civiques.

« Les législateurs ont réduit le nombre de jours de vote anticipé de 17 à 10, ils ont supprimé les préinscriptions sur les listes électorales. Il s'agissait de systèmes très utilisés par les électeurs noirs américains et latinos, analyse-t-il. La Cour suprême a reconnu cela, et a dit que la Caroline du Nord avait ciblé les électeurs noirs américains avec, je cite, " une précision quasi chirurgicale ", en leur exigeant des documents d’identité que les Blancs ont plus de chance de posséder. Les étudiants et les jeunes électeurs étaient ceux qui subissaient ces restrictions de vote de façon disproportionnée. »

Les démocrates espèrent le soutien des Noirs américains

La participation des Noirs américains au scrutin est l’un des enjeux principaux sur lequel compte beaucoup le camp démocrate en Caroline du Nord. Ils sont pourtant pour le moment moins nombreux à s’être déplacés aux urnes. Louis est habillé d’un tee-shirt sur lequel il a collé l’étiquette « J’ai voté par anticipation ». Il est toutefois allé voter sans conviction.

« Je voulais éviter la foule et les files d’attente du 8 novembre, et puis je travaille juste à côté, je n’ai pas besoin d’aller à mon propre bureau de vote, raconte le jeune homme de 28 ans. J’ai voté pour Hillary. Je ne suis pas fan de Trump, confie-t-il. Regardez qui le soutient ! Ce sont beaucoup de nationalistes blancs, donc c’est un signe pour moi. Je n’étais pas très enthousiaste pour cette élection. Mais j’ai senti qu’il fallait que je participe, je me suis forcé à aller voter. J’espère qu’on aura de meilleurs candidats la prochaine fois », dit-il en riant.

Les électeurs peuvent aller voter de façon anticipée en Caroline du Nord jusqu’à ce samedi 6 novembre à 13 h, ou attendre la journée électorale du 8 novembre.

 

Tags:

A- A A+