Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Fausse alerte terroriste à Paris: deux adolescents mis en examen

Fausse alerte terroriste à Paris: deux adolescents mis en examen

Source : http://www.rfi.fr/france/20160922-france-deux-mineurs-mis-examen-places-foyer-educatif

Deux adolescents accusés d'être à l'origine de la fausse alerte attentat du samedi 17 septembre ont été mis en examen ce jeudi 22 septembre. Ils sont âgés de 14 et 16 ans. Un troisième est toujours recherché. La liste des charges qui pèsent contre eux est lourde : « divulgation de fausses informations afin de faire croire à une destruction dangereuse », mais également piratage informatique et « violences volontaires en réunion ».
 
Le garçon âgé de 16 ans avait été interpellé lundi, dans l'est de la France. Selon les enquêteurs, c'est lui qui se faisait appeler « Tylers » sur les réseaux sociaux. Le jeune homme reconnaît avoir piraté la ligne téléphonique de l'église Saint-Leu, à Paris et appelé les forces de l'ordre en prétendant qu'une prise d'otage était en cours dans l'édifice.
 
Le second adolescent, plus jeune de deux ans, a été arrêté dans son collège en Lozère, mardi après-midi. Il est soupçonné d'avoir participé à l'opération ou d'en avoir facilité la réalisation.
 
Tous les deux ne se connaissent qu'au travers des réseaux sociaux, affirme une source judiciaire qui précise que, théoriquement, les deux garçons risquent jusqu'à 7 ans de prison.
 
Ils sont en effet mis en examen pour « appels téléphoniques malveillants », « divulgation de fausses informations afin de faire croire à une destruction dangereuse », « dénonciation de crime imaginaire », « usurpation d'identité », « piratage informatique » et « violences volontaires en réunion », a précisé le parquet, ajoutant qu'ils avaient été placés au sein d'un foyer éducatif. Les personnes présentes à l'intérieur de l'église, au moment de l'intervention des forces de l'ordre, ont été particulièrement choquées
 
 
Le second apprenti-pirate informatique que l'on entend dans l'appel téléphonique aux forces de l'ordre est toujours recherché.

 

Tags:

A- A A+