Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Téléphonie mobile :

Téléphonie mobile :

6 opérateurs écopent d’une pénalité de près de 3 milliards FCFA

Source : Le Figaro d`Abidjan

« Les pénalités afférentes aux différents manquements constatés sur les réseaux des opérateurs de téléphonie mobile dans le cadre de l'audit de la qualité de service effectué en 2013 s'élèvent à 2 915 524 207 FCFA », a révélé Gabriel Amon Bilé Diéméléou, directeur général de l’Artci, rapporte l’agence de presse APA. La qualité a un prix. Pour ne l’avoir pas mis suffisamment en pratique, les six opérateurs de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire ont écopé de près de 3 milliards de FCFA de pénalités. Cette sanction résulte d’une « campagne nationale de mesure de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile » diligentée par l’Autorité pour la régularisation des télécommunications en Côte d’Ivoire (Artci). Réalisée du 17 septembre au 8 novembre 2013, le directeur général de l’Artci, Gabriel Amon Bilé Diéméléou, a indiqué le vendredi 6 juin, à Abidjan que tous les opérateurs de téléphonie mobile 2G et 3G y ont été associés. « Les pénalités afférentes aux différents manquements constatés sur les réseaux des opérateurs de téléphonie mobile dans le cadre de l'audit de la qualité de service effectué en 2013 s'élèvent à 2 915 524 207 FCFA », a-t-il révélé rapporte l’agence de presse APA. Selon M. Bilé, l'enquête a pris en compte « le taux d’échec d’un appel et le taux de coupure de la communication ». L’Artci, a-t-il expliqué, a constaté que la « qualité de service des réseaux n'était pas satisfaisante au regard des obligations légales et réglementaires ». Pour lui, si les opérateurs n’ont pas fait d’effort pour améliorer la qualité de leur service, cela est dû au fait que les montants des pénalités étaient faibles. Ce qui ne les poussait d’ailleurs pas à réaliser des investissements pour améliorer la qualité de leurs services. Selon le directeur général de l’Artci, « l'Ordonnance n°2012-293 du 21 mars 2012 » aura permis de corriger cette insuffisance. Ainsi que « le cahier des charges des opérateurs mobiles 3G approuvé en 2012 et les nouveaux cahiers des charges des opérateurs de téléphonie mobiles approuvés par le gouvernement en mai 2014 » qui indexent dorénavant les manquements sur « le chiffre d'affaires du dernier exercice » avec un taux allant de 3% à 5% en cas de récidive.

En attendant d’améliorer la qualité de leurs services les différents opérateurs de téléphonie mobile devront payer respectivement (MTN Côte d’Ivoire 1 336 791 702 Fcfa, Moov Côte d’Ivoire 800 724 000 Fcfa, Orange Côte d'Ivoire, Comium 46 285 730 Fcfa, GreenN 5 486 852 Fcfa, Café Mobile Pénalités:4 850 000 Fcfa).

Tags:

A- A A+