Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

L'ANALYSE WIKANGO XL

L'ANALYSE WIKANGO XL

Source : http://www.01net.com/fiche-produit/avis-redac-17226/divers-wikango-xl/

Le Wikango XL est un nouvel assistant d'aide à la conduite. Son fabricant a simplifié encore l'affichage pour le rendre plus agréable sur la route.

L'ANALYSE

Wikango XL : un avertisseur de danger plus intuitif

Le Wikango XL est un nouvel assistant d'aide à la conduite. Son fabricant a simplifié encore l'affichage pour le rendre plus agréable sur la route.

Wikango annonce aujourd’hui son nouvel assistant d’aide à la conduite, le Wikango XL. Alors que son principal concurrent, Coyote, commercialise désormais un boîtier tout-en-un (GPS et avertisseur de danger) le Coyote Nav, Wikango reste sur la voie de l’assistant pur et dur. Ainsi, le XL signale toujours les zones de dangers et les zones à risques, mais, nous assure-t-on, avec une ergonomie encore plus adaptée aux conducteurs peu ou non-initiés avec ce genre de technologies. 

 

Une nouvelle ergonomie...

Faciliter la lecture des alertes commence tout d’abord par l’intégration d’un écran plus grand. Ainsi, le XL intègre une dalle LCD de 4 pouces (10,1 cm de diagonale)... mais non tactile, à l’inverse des modèles Coyote. Un choix assumé par Wikango, qui préfère soigner la qualité de l’affichage en optant pour un écran de qualité (lumineux et contrasté). Et selon nos premiers essais en avant première au MedPi la semaine dernière, la lisibilité était très satisfaisante. Pour valider une alerte ou signaler un danger, il faut toujours recourir aux boutons, présents sur le haut du boîtier. 
 

… encore plus simple à comprendre

Wikango a aussi voulu simplifier les indications. Ainsi, les alertes de “zone de danger”, “zone à risque” ou encore “zone à risque potentiel”, deviennent respectivement “danger permanent”, “danger temporaire” et “danger potentiel”. Avouons qu’il n’y a pas non plus de quoi révolutionner le genre… mais pourquoi pas. 
Naturellement, le contenu des ces alertes ne changent pas, ainsi - soyons clairs - les dangers permanents correspondent aux radars fixes et les dangers temporaires à des radars mobiles. Ajoutons par ailleurs que ce boîtier est compatible avec les dangers temporaires en mouvement, autrement dit, les redoutables radars mobiles mobiles.
 

Le mode expert pour les initiés

Wikango n’oublie pas les habitués des produits de la marque en intégrant un mode expert. Dans cette configuration, le conducteur retrouve ainsi les informations plus détaillées sur le nombre d’éclaireurs devant lui. En mode standard, seul un code couleur est disponible. Si le fond de l’écran est vert, tout va bien, la communauté qui vous entoure est étoffée. S’il est rouge, il faut redoubler de prudence. Dans les deux modes, on trouve également les alertes de perturbation, notifiant d’un ralentissement ou d’un embouteillage. 
 

Le Wikango XL est paré pour les futures alertes

Ces boîtiers avertisseurs auront pour rôles prochainement (pas de date communiquée) de signaler d’autres dangers sur la route. Passages à niveau dangereux, fortes pentes, intersections, écoles, chaussées dégradées ou encore alertes sur les conditions météo (forte pluie, verglas, etc.), ne sont qu'une partie des alertes qui pourront être envoyées sur le Wikango XL. Ici, il n'est pas question de solliciter la communauté Wikango, puisqu'il s'agit d'alertes communiquées par les services d'autoroutes, police, gendarmerie, etc. Voilà qui nous rappelle les fameuses ZVA (Zones de Vigilance Accrues) sur lesquelles le gouvernement et les constructeurs de boîtiers travaillent maintenant depuis plus de 3 ans. 
Par ailleurs, le Wikango fonctionnant sous Android (processeur 600 Mhz et 8 Go de capacité de stockage), il serait très simple d'ajouter de nouvelles fonctions aux boîtiers.
 

Deux prix, mais toujours pas d'abonnement


Le Wikango XL sera vendu dès le mois de juin, selon deux formules. La première, à 150 euros, intègre donc le boîtier, mais sans les services connectés. En sommes, sans les alertes de danger temporaire qui sont notifiées par la communauté. Pour en profiter, il faudra ajoute encore ajouter 150 euros en souscrivant à l’option sur le site de Wikango. Un prix élevé, mais qui vous affranchit de tout abonnement. Pour la première fois, Wikango commercialisera une télécommande sans fil à 30 euros.

Enfin, le Wikango XL intègre une connexion Bluetooth qui permettra au produit de diffuser le son sur une oreillette. Une fonction dédiée aux motards, qui ne sera disponible que fin juin.

 

 

Tags:

A- A A+