Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Qui a vraiment tué Awa Fadiga ?

Qui a vraiment tué Awa Fadiga ?

Source : ivoireactu

La communauté Facebook ivoirienne ne décolère pas, depuis la mort de Awa Fadiga. Jeune mannequin et étudiante âgée de 23 ans. Plus encore, les internautes en appellent au sit-in, d’autres, à la rue. Va-t-on vers une fronde ? Trop tôt pour le dire ? En revanche, demain 27 mars 2014, après  l’enterrement de Awa Fadiga au cimetière de Williamsville, prévu en début d’après-midi, des internautes prévoient organiser un sit-in devant le CHU de Cocody. Retour sur ce qui s’est réellement passé jusqu’à ce que succombe Awa Fadiga.
 
Selon plusieurs sources concordantes, il était environ 22 heures lorsque le jeune mannequin Awa Fadiga a été retrouvée sur le pont De Gaulle en direction de la commune de Treichville, dans le sang et l’inconscience totale. Quand Nelly Yavo , Directeur d’étoile d’Afrique Agence , structure dans laquelle évoluait Awa Fadiga, indique que c’est dans la commune d’Adjamé, plus précisément entre le quartier Agban et Liberté que l’horreur s’est produite. Grièvement blessée, Awa Fadiga est transportée au chu de Cocody par des âmes bienveillantes. Elle était inconsciente dit-on. Une information que confirme Nelly Yavo.
 
Aussi, toujours certaines sources, de l’arrivée de Awa Fadiga au Centre Hospitalier Universitaire de Cocody (samedi à 22h) au dimanche 23 mars, le jeune mannequin ne recevra aucun soin. Pas de téléphone et aucune adresse sur elle pour contacter un membre de sa famille, «Awa est à même le sol» au Chu de Treichville, selon Nelly Yavo,  en attendant que le miracle de produise.
 
Ainsi, avec l’aval de la gendarmerie, les parents du top model qui depuis deux jours n’avaient pas revu leur fille ont pu être informés de la situation de leur fille. Direction Chu de Treichville.
 
A leur arrivée, Awa Fadiga frôlait déjà silencieusement la mort. En effet, les parents du top model payent ce qu’il faut pour les premiers soins. Mieux, ils paieront une ambulance aux fins de la transporter au scanner. Et pourtant, la bonne volonté des parents du mannequin Awa Fadiga n’a pas suffi pour sauver leur fille. Quelques temps plus tard, le top model de 23 ans succombe des suites de l’agression dont elle a été victime. Pour les internautes, l’heure est à la mobilisation, car, selon eux : « cela n’arrive pas qu’aux autres ». Plus encore, cette situation prend des couleurs d’ordre politique. En attendant que toute la lumière soit faite.

Tags:

A- A A+