Aujourd'hui :

ivoireactu ivoireactu ivoireactu ivoireactu

Décéde le 14 janvier dernier: l’adieu de la Nation au Pr Aké Assi

Décéde le 14 janvier dernier: l’adieu de la Nation au Pr Aké Assi

Source : Le Patriote

Désormais l’on ne verra plus la silhouette du Professeur Laurent Aké-Assi au sein du Centre national de floristique (CNF) de l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan-Cocody. Depuis samedi dernier, l’éminent- botaniste ivoirien, le plus illustre d’Afrique, selon ses pairs, repose, à jamais, à Ahouabo, son village natal, dans le département d’Agboville. Pour accompagner celui que le monde universitaire a baptisé "le génie de la forêt", à sa dernière demeure, la nation s’est mobilisée pour lui rendre un ultime homme, en présence de la Grande Chancelière de l’Ordre national Henriette Dagri Diabaté. Tout commence, dans la matinée de samedi, par la levée de corps, à 8h, sur le parvis de l’édifice religieux. Suivra la messe de requiem pendant laquelle des témoignages poignants et l’oraison funèbre pathétique ont retenu l’attention de tous. C’est à l’issue de l’office religieux qu’une cérémonie militaire, pour rendre les honneurs dus à son rang d’Officier de l’Ordre national a été organisé, à titre posthume, sur le parvis de la cathédrale. Par la suite, le drapeau ivoirien sera remis à la famille du défunt. A l’issue de toutes ces célébrations, le cortège funèbre du savant ivoirien, pour sa science infuse dans le domaine de la botanique, pouvait ébranler en direction d’Ahouabo où le Pr. Aké Assi a été porté en terre. Il faut noter que, outre la Grande Chancelière, l’on notait, à l’occasion, la présence d’éminentes personnalités au nombre desquelles de nombreux parents, amis et surtout des membres de la société savante, l’Ascad, à laquelle il appartenait. Né le 10 août 1931 à Ahouabo, Pr Aké Assi a tiré sa révérence le 14 janvier dernier à l’âge de 83 ans. Autodidacte, c’est en 1961 qu’il devient Docteur d'Université en France, sans avoir suivi «formellement » le cycle primaire et le secondaire de l'enseignement. Il a été professeur de Botanique à l'Ecole Forestière du Banco (Abidjan) pendant 20 ans. Avec sa mort, c’est un savant que la Côte d’Ivoire toute entière perd.

Tags:

A- A A+